Pour la paix, pour les peuples, partout, faire reculer l’extrême-droite et l’OTAN !

La bourgeoisie française croyait avoir réussi un miracle avec Macron, un nouveau monde ! Mais Marx avait vu juste « l’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes », et elles bousculent notre pays comme tout l’occident, et elles bousculent la planète avec l’exigence du sud de remettre en cause l’arrogance colonialiste occidentale.

Dans cette marmite sociale, la crise politique occidentale accélère, de l’extrême-droite en France comme partout à ces présidentielles d’octogénaires dans ces états-unis qui prétendaient au modèle démocratique. Face à la violence, la bêtise et la vulgarité de l’argent grandit l’exigence d’une autre société, du socialisme.

Le choc des élections 2024 en France rend urgent de tirer enfin le bilan des échecs successifs de la gauche française, et pour les communistes d’ouvrir en grand le débat dans le monde du travail pour reconstruire l’unité de notre peuple face à la violence capitaliste. Le PCF est au bout du chemin engagé avec l’union électorale de la gauche dans les années 50. Ses deux derniers congrès ont initié un changement d’orientation et de direction, mais l’essentiel est la reconstruction d’un parti militant et organisé dans le monde du travail et les quartiers populaires, un parti communiste retrouvant son histoire révolutionnaire, aidant tous ceux qui luttent à construire leur unité et leur organisation propre, indépendante des médias et des institutions…

L’histoire est en marche, le communisme est une idée neuve ! Il y a urgence pour la paix, et il faut pour cela faire reculer l’agressivité occidentale, donc l’OTAN, tout en contribuant à la solidarité internationale des peuples pour la coopération et la paix.

Appel contre la guerre « Avec les peuples, rassemblons pour la paix et la coopération ! »
Congrès des peuples pour la paix, Frida Khalo, 1952