Beaucoup de confusion, pas de propositions

Beaucoup de confusion sur « les assises pour changer de cap », et aucune proposition crédible et audible à se mettre sous la dent pour le citoyen, même lecteur de l’Huma, c’est dire !

Je vais dire ma conviction : une majorité alternative est souhaitable, vitale même pour la France et la classe ouvrière, cela implique la tenue de nouvelles élections législatives.

Il n’y aura pas d’arrangements d’appareil en cours de route avec ceux qui ont été élus sur la base des 60 engagements de Hollande. C’est pourtant l’impasse proposée par Jean-Luc Mélenchon, par exemple dans l’Huma d’hier (mais les appels du pied de Pierre Laurent pour être Premier ministre reviennent strictement au même). Pour J-L M, « constituer une majorité alternative, c’est possible, car elle existe déjà à l’Assemblée nationale » !

On croit rêver devant autant de confusion de la part d’un politicien expérimenté comme Mélenchon. « Pas un élu PS n’a été élu sans les voix du Front de Gauche et vice versa ». Et alors ? Le PS demande-t-il a contrario au Front de Gauche de mettre de l’eau dans son vin pour ce motif ?

Hollande ira jusqu’au bout de la politique pour laquelle il a été élu. Le PS mène une politique libérale depuis 30 ans maintenant, il a abandonné toute lecture socialiste ou marxiste de la société au profit de la conciliation de classes via la négociation sociale et des bons sentiments (genre « changement », « justice »). Si bien qu’aujourd’hui, à la soi-disant « gauche » du PS, aucun député ne s’est opposé au crédit impôt compétitivité emploi ! Et que pas une voix ne manquera pour voter, soyons en sûrs, le nouvel allongement de la durée de cotisation retraite.