Démission de Maxime Gremetz, le seul député ouvrier de l’assemblée

Notre camarade Maxime Gremetz a démissionné de son mandat de député de la Somme, estimant "ne plus pouvoir remplir ses fonctions dans des conditions satisfaisantes" depuis qu’il a été exclu de son groupe politique, a annoncé lundi un proche de l’élu à l’AFP.

Selon ce proche, joint au téléphone par l’AFP, la lettre de démission de M. Gremetz a été envoyée lundi en fin de matinée en recommandé au président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer.

"Il est aujourd’hui totalement isolé, il a le sentiment de ne plus pouvoir remplir ses fonctions dans des conditions satisfaisantes", a dit, sous couvert de l’anonymat, ce proche de M. Gremetz, confirmant une information du Courrier Picard.

Un second proche de l’élu a confirmé qu’une lettre de démission avait été envoyée : "Il est fatigué, il voudrait se consacrer à sa vie personnelle".

Finalement, la direction liquidatrice du PCF aura eu raison de Maxime et de sa combativité : encore une saloperie à mettre à son passif.