Communiqué du KKE : Hystérie anti-communiste, encore une fois, au Parlement Européen

Le groupe du KKE au parlement européen, dans sa communication concernant la discussion pour l’interdiction du centre anti-communiste "Mémorial" en Russie, dénonce l’hystérie anti-communiste prédominante encore une fois au parlement européen, à l’occasion de la discussion pour la demande d’interdiction de la part des tribunaux russes de l’ "Organisation Mémorial" qui a été fondée par l’anti-soviétique bien connu Sakharov et financée par l’UE, les États-Unis et l’OTAN.

"Mémorial" fonctionne comme un centre de diffamation de l’Union Soviétique et des acquis novateurs du socialisme, et comme le porteur du système capitaliste dans le but de manipuler les travailleurs.

Comme noté dans la communication,

« Le KKE dénonce la résolution commune adoptée par le vote du Parti Populaire, des Sociaux-Démocrates, des Libéraux, des Conservateurs et Réformistes Européens, des Verts et du "Mouvement 5 étoiles" de B. Grillo. Cette résolution a été aussi cosignée par des eurodéputés du groupe GUE/NGL, le "Front de Gauche" de France, (auquel le PC Français participe), le parti allemand "Die Linke" et l "Alliance de Gauche de Finlande".

Le groupe GUE/NGL, guidé par le Parti de Gauche Européenne et ses partis, et notamment le parti allemand "Die Linke" et SYRIZA, a une lourde responsabilité. Ce groupe a aussi déposé une résolution inadmissible, défendant ce centre anti-communiste, l’appelant "une organisation de défense des droits de l’homme". »

L’anticommunisme de l’UE, de la ploutocratie et de son personnel politique restera lettre morte.

Source : le site du KKE en français

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur