2012 : pour que s’exerce la souveraineté des communistes ! Avis unanime des communistes de Charleville Mézières

, par  Jean Van-Bervesseles , popularité : 91%

Ci-jointe la motion adoptée à l’unanimité par la section de Charleville-Mézières : même position dans les sections de Sedan, Revin et Nouzonville ! La plupart des camarades ne supportent pas le déni de démocratie et le coup bureaucratique de Pierre Laurent pour tenter d’imposer Mélenchon ! Nos 5 délégués au CN de juin vont défendre ce point de vue et ne soutiendront pas une candidature social-démocrate !

Salut et Fraternité

Jean-Claude Van Bervesseles


Pour les communistes de Charleville-Mézières (08), la souveraineté des adhérents est inaliénable !

Nous rappelons, et cela ne nous paraît hélas guère superflu, qu’elle figure dans les statuts de notre parti. Cela passe par la rédaction d’un bulletin de vote permettant un véritable choix : il devra donc y figurer, non pas la simple expression d’un accord ou non avec la proposition effectuée par la direction nationale du parti, mais la possibilité de choisir entre les différentes options !

 d’une part, un choix entre une candidature Front de Gauche ou une candidature du PCF,

 d’autre part , les noms de tous les candidats à la candidature qui se seront maintenus à la date de la conférence nationale : à notre connaissance , André Chassaigne, JL Melenchon, André Gerin et Emmanuel Dang Tran. Ceci est une condition impérative pour que les adhérents ne soient pas dessaisis du débat.

En cas contraire, il est prévisible que, dans notre section, la plupart ne s’engageront pas dans la campagne.

Mais cela ne suffira pas : il sera aussi nécessaire que soit mis sur la table les conditions de l’accord concernant les législatives. La répartition des candidats entre les différents partenaires du Front de Gauche prévoit-elle 80% des circonscriptions pour le PCF ? Cette information circule de façon officieuse et ne révèle pas une élaboration de la campagne faite avec les adhérents et les fédérations.

Concernant l’aspect financier des campagnes à venir, la participation de chaque
formation du Front de gauche - en cas de candidature commune -, doit être
clairement explicitée !

Enfin, la dernière inquiétude, renforcée encore par les événements récents, est que le soutien par la direction de la seule candidature de Melenchon, préfigure une dissolution du PCF au sein d’une nouvelle formation comparable à Die Linke. Or, nous estimons que c’est D’UN PCF RENFORCE ET AFFIRME, tant dans ses propositions que dans son idéologie, DONT A BESOIN LE PEUPLE FRANCAIS.

Voté à l’unanimité des présents, à Charleville-Mézières, le 2 mai 2011.

Brèves Toutes les brèves

Navigation