27 ème Fête de la Plantade 4 et 5 septembre à Béziers

, par  Nicolas Cossange , popularité : 90%

Les 4 et 5 Septembre fête des sections
du PCF. Nous vous accueillerons à la
Plantade. Programme varié : politique, solidaire,
associatif, syndical…

Mardi 7 Septembre, mouvement général
à l’appel de toutes les organisations
syndicales, prélude d’une rentrée de
luttes. Le 29 manifestations syndicales
dans toute l’Europe. Le droit à la retraite
pour tous, solidarité fondamentale, acquis
historique des luttes, est en jeu.

Depuis le 24 juin, nous sentons avec le
mouvement populaire et ses 2 millions
de manifestants la victoire possible.
Sarkozy, Woerth (ministre liquidateur et
collecteur de fonds pour l’UMP), L. Bettencourt
(une des premières fortunes) ont
partie liée. Nous pouvons donc les isoler
et les battre. Ils ont l’argent, le pouvoir,
les médias. Nous avons le nombre, nos
réflexions, notre courage, nos solidarités
de salariés exploités, le droit de vivre ensemble
et solidaires. Nous avons l’expérience
depuis 1981 et la ferme intention
de ne pas recommencer.

L’affichage « union pour l’union » ne
suffit plus. La crise profonde du capitalisme,
sa brutalité imposent impérativement
de trouver d’autres réponses. Pour
faire reculer durablement Sarkozy et le
MEDEF nous avons à construire du neuf.
Créer « du politique ». La demande vient
dans toutes les assemblées de lutte. Éviter
demain les « fausses bonnes solutions »
du « tournant de l’austérité » en 83 après
l’espoir de 81, les abandons de Jospin, sur
l’emploi face à Michelin en 99, sa
conséquence Le Pen au second tour !
En septembre 2010 pour battre Sarkozy
et ses amis sur les retraites, les
salaires, l’emploi le mouvement populaire
doit innover.

L’abstention massive des plus pauvres
peut-elle durer sans risques pour la démocratie
 ? Peut-on faire l’impasse sur le
remplacement de la classe dominante ?
Peut-on demain voter aux cantonales,
présidentielles, législatives… comme
nous le faisons depuis 1970 ? Peut-on
« continuer » sans rompre avec les gestions
sociale-libérales d’accompagnement de la
crise ? Est–il même possible d’espérer
gagner dans la rue, par la grève, sans poser
la question des lendemains. Chasser
Sarkozy à tout prix justifie-t-il n’importe
quel rassemblement ? Casserions nous
réellement cette politique en gardant ce
qui la rend invivable aux milieux populaires,
en mettant en selle Strauss Kahn
du FMI présidentiable PS ? M. Aubry si
prompte à changer d’avis sur l’âge du départ
en retraite porte-t-elle un avenir politique
différent de celui de Jospin ?

Est il possible de rompre avec la crise
sans un PCF bien organisé, directement
lié au vote populaire par des candidats
sous ses couleurs présents à chaque élection ?
Un PC bien représenté parce que
fier de ses propositions et de sa stratégie.
Saisissons nous de la politique dans les
débats et allées de la fête, dans chaque
lutte. Les communistes du Biterrois
pensent pouvoir y aider.

P. Barbazange, section de Béziers

C.Esco, section Sud Biterrois

C.Harquel, section Ouest Biterrois

Ci-joint : le programme de la fête.

Brèves Toutes les brèves

Navigation