3 raisons pourquoi je voterai pour la motion 2

, par  Gilles Pereyron , popularité : 55%

Mes camarades, voilà au moins 3 raisons pourquoi je voterai pour la motion 2. Et que je ne soutiendrai pas JLM.

Ces 3 raisons mériteraient un plus long commentaire surtout la 3ème sur l’énergie.

  1. Sur le SMIC, le PCF propose 1800 euro brut dès 2017 ; c’est la revendication de la CGT, et 1700 euro nets à la fin de la mandature (2022).
  1. Sur la transformation de la CSG et de l’impôt, leur fusion conduira au financement de la protection sociale par l’impôt ; c’est exactement la logique que le patronat a toujours porté : sortir le financement de la protection sociale pour que celle-ci ne repose plus sur les entreprises. C’est exactement la démarche de Sarkozy puis de Hollande qui ont pris régulièrement des mesures d’exonération des cotisations sociale des entreprises.

Belle façon d’honorer les 70 ans de la Protection sociale d’Ambroise Croizat. La proposition du PCF c’est de supprimer la CSG et la remplacer par une nouvelle cotisation sociale sur les revenus financiers, ceci permettrait de mettre fin à la fiscalisation de la protection sociale et revenir au fondement de la création de la protection sociale.

Lors de la création de la CSG, nous étions déjà opposés à cette création et à la fiscalisation de la protection sociale ; à cette époque j’ai fait de nombreuses heures de grève et de manif. A cette époque, JLM était au PS est soutenait la création de la CSG, c’est peut être pour cela qu’il est toujours sur la fiscalisation de la protection sociale.

  1. Sur l’énergie, si la question était simplement sortir ou non du nucléaire (ce n’est qu’un moyen de production), cela serait facile, la question énergétique est bien plus complexe. Enjeux climatique, réponse aux besoins, accessibilité à l’électricité pour tous (précarité énergétique).

La vraie question, c’est que l’électricité est un droit fondamental à la vie, le droit à l’accès à l’électricité comme l’eau doivent être inscrit dans la constitution Française. L’énergie n’est pas une marchandise comme une autre, nous devons sortir l’énergie de la loi de la concurrence libre et non faussé. Ce qui veut dire arrêter la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz, remettre les tarifs réglementés et régulés pour les PME et les collectivités locales, arrêter la casse de ce qui reste du service public de l’électricité et du gaz.

Avec de nouvelle nationalisation (démocratisation des services publics), ce programme remet en cause tout les fournisseurs privés de l’électricité et du gaz. La question du nucléaire comme moyen de production étant débattue dans le cadre du service public et validé par référendum.

Le programme de JLM est au antipode de cela, pour sortir comme il dit du nucléaire il s’inscrit dans le scénario de NegaWatt qui porte la fin du service public donc dans la libéralisation du marché de l’électricité. On ne peut pas à la fois être pour des fournisseurs comme ENERCOOP et pour le service public.

Fraternellement

Gilles Pereyron

Brèves Toutes les brèves

Navigation