36ème congrès : une réaction au fameux rapport Bessac

, par  Mireille Popelin , popularité : 97%

La lutte des classes

Dans son rapport, Patrice Bessac, n’apporte aucune solution "pour s’arracher de la gangue" et ne plus reculer en somme, mais de prendre "20 ans d’avance" avec un texte fondateur. Avec "Faire vivre le PCF", qui, je l’espère ne sera pas exclu des débats ! Je vais me servir de ce rapport en y apportant des remarques :

L’auteur parle "d’avancées considérables" avec le Front de gauche, mais pas du prix payé : la perte de dizaines d’élus communistes.

Alors, on refait la route avec le Front de gauche en élargissant encore, en recherchant des convergences avec la social démocratie. Ce serait cela dépasser nos frontières ? Et aux prochaines élections, combien d’élus encore perdus ?

On remarquera que la perte de l’électorat populaire n’est pas évoquée. "Le travail est un marqueur de droite, c’est Marine le Pen qui a totalisé 29% du vote ouvrier" dit-il. "La gauche s’est désaffiliée de sa relation aux travailleurs" : on pourrait attendre un appel à reconquérir, justement, la classe ouvrière ? Pas du tout. L’alliance sera à rechercher avec les Verts et une partie des socialistes.

Ce discours, comme celui de Pierre Laurent, prétend que la lutte des classes serait dépassée. Mais qu’est donc la lutte des Fralib (vus à Vaulx en Velin) qui se battent avec un courage magnifique pour sauver leur emploi et leur usine, si ce n’est une lutte de classes ? Comme beaucoup d’autres travailleurs qui luttent pour garder leur emploi sans que le PS, malgré ses promesses de campagne, les défende vraiment !

Faut-il rappeler les différences entre le parti socialiste et le parti communiste ? Le PS colonialiste, le PS refuse l’intervention en Espagne, le oui à Munich , le oui à Pétain, récemment l’intervention en Libye (Mélenchon d’accord, avec le PS, pas le PCF), le oui à Maastricht, à Lisbonne, le oui au traité constitutionnel, le non-respect du NON majoritaire (celui du PCF notamment). Le PS ne veut absolument pas de la lutte des classes pour abolir le système capitaliste. Il ne veut qu’aménager ce capitalisme !

"Déracialiser le débat français"

L’analyse de Patrice Bessac sur la société française est plutôt juste. "A droite, on ethnoculturalise la francité autour de la blancheur et de la chrétienté. A gauche, comme dans un miroir, on discrimine positivement les groupes religieux, ethniques et raciaux".

Et le PCF suit !

Avec l’abandon de la lutte des classes, il a favorisé l’éclatement de la société française, en groupes, immigrés, jeunes des banlieues, gays etc.

"Le mouvement est sans fin" dit P.Bessac. Très juste. Il répond à un besoin du capitalisme, séparer, diviser pour empêcher l’union et appliquer sa politique libérale. Nous avons maintenant une société divisée en communautés qui se haïssent, s’agressent (voir les agressions antisémites à Villeurbanne). Le racisme antisémite de Mérah, et ce tueur est un héros dans les cités !

Le communautarisme est le meilleur allié du libéralisme

On ne compte plus les associations ethno-religieuses ou raciales :
 le CRAN (les noirs).
 les Indigènes de la République (d’origine immigrée arabo-musulmane. Avec quelques gauchistes).

C’est ce groupement dont je veux parler. Je le connais bien.

Avec mes amis, amies, féministes et laïques, nous avons lutté pour la loi contre les signes religieux. Ces "Indigènes" étaient contre la loi. Leur égérie, Houria Bouteldja, a été invitée sur tous les plateaux Télé, plus que BHL ! C’est tout dire. Beau visage, déformé par la haine quand elle parle de la France et de ses habitants, qu’elle appelle des souchiens (habitants de souche, quel terme élégant). Avec ou sans voile, on la voyait en couverture du livre de Saïd Bouamana "Nique la France".

Avec de nombreuses associations (NPNS, Femmes solidaires, Femmes contre les intégrismes, Regards de femmes etc.) j’ai connu Caroline Fourest. Cette courageuse jeune femme a démasqué Tariq Ramadan, elle a dénoncé tous les intégrismes, elle a aussi dénoncé le racisme et l’antisémitisme de Le Pen.

Non, Caroline Fourest n’est pas raciste, ni islamophobe !

Et j’ai honte que ces Indigènes de la République aient empêché le débat à la fête de l’Humanité, débat intitulé justement "Comment faire face au FN ?" aux cris de "Fourest, raciste dégage !".

Avec le MRAP, je dénonce avec force les agissements de ces "fanatiques religieux ou politiques qui invoquent l’islamophobie pour justifier leurs actes". Je tiens à exprimer tout mon soutien à Caroline Fourest et je salue le courage du MRAP (qui a retrouvé le sens de sa mission en dénonçant ces "indigènes")

La gauche et le PCF ont abandonné la lutte de classes ? Ils ont la lutte de clans

Le PCF ne s’est pas élevé contre ce sabotage par ces "indigènes" dont l’action consiste à dénoncer les français, tous racistes ou presque. Là, ce sont eux qui se sont conduit comme des fascistes ! L’article du MRAP est paru en courrier des lecteurs ! Plus un autre article d’un adhérent aussi écœuré que moi.

Les classes populaires ont besoin d’un parti communiste qui remette au centre la lutte de classes et ne se trompe pas d’alliés pour retrouver l’électorat des classes populaires.

Le PCF refera l’union avec la lutte de classes mais aussi en défendant la LAÏCITÉ et non le communautarisme qui divise et empêche cette lutte de classes .

Mireille Popelin, Section de Villeurbanne

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation