38e congrès du PCF

A propos du congrès de Martigues

Réflexion d’un militant

Le congrès de Martigues date de mars 2000 et se voulait le congrès de la mutation. En fait, ce congrès officialisait la transformation du PCF en parti réformiste, car la transformation s’était déjà bien engagée avec l’arrivée de R.Hue en 1994 à la tête du parti… même si certains vous diront qu’il faudrait remonter à des décisions nettement antérieures. Personnellement, je ne bouderais pas mon plaisir si un débat pouvait s’engager au prochain congrès sur un bilan critique partant de 1997 avec la participation du PCF à un gouvernement de collaboration de classe qui aura plus privatisé que les gouvernements antérieurs, sous la signature de certains ministres… « communistes ».

D’ailleurs, je pense que l’on ne peut pas se passer du bilan de cette période, car c’est de celle-là que découlent toutes les dérives qui suivront, et notamment la mise à l’étrier de Mélenchon par M.G. Buffet dont elle avait fait connaissance dans les couloirs des ministères. Je pense aussi au fait que c’est R.Hue qui a modifié à 180 degrés sans débat (!!!) la politique du PCF vis-à-vis de la construction supranationale qu’est l’UE, et qu’il faudra obligatoirement y revenir si l’on veut vider les placards de tous les boulets qui entraînent le parti dans le néant.

Danielle Bleitrach nous signale l’intervention d’un militant du PCF, intervention qui circule sur Facebook et qui interpelle opportunément les adhérents sur le fait qu’il nous faudrait remonter au moins à ce congrès de Martigues pour faire preuve d’une réelle intention de bilan. C’est ce texte que nous publions sur le site, toutefois sans connaitre le nom de son auteur. Je rappelle également qu’à l’issue de son passage à la tête du parti, R.Hue peut se targuer d’avoir ce bilan inégalé d’avoir fait chuter de moitié le score électoral du PCF !

PB


Quelques réflexions sur le congrès de Martigues en 2000 (30e congrès du PCF) resté célèbre comme le « congrès de la mutation ».

Ce congrès peut être considéré comme un des points de départ de l’effacement du PCF sous une direction Hue puis Buffet, une des origines de la situation actuelle du PCF (sur un temps plus long on pourrait remonter à d’autres dates mais on s’éloignerait trop du contexte de ce début de XXIe siècle sans compter que l’évolution sociologique de notre pays a joué, de même que l’échec et les drames des régimes dit du "socialisme réel").

Pour lancer la réflexion, j’ai recherché des traces audiovisuels de ce congrès grâce à Ciné archives (le fonds d’archives audiovisuelles du PCF et du mouvement ouvrier). Ce petit documentaire filmé en interne est intéressant. Peu ou pas de couleurs, de symboles communistes (pas de faucilles ni de marteaux, pas d’étoiles rouges, pas de drapeau rouge…) dans un congrès du PCF en apparence très sobre sous l’autorité de Robert Hue qui s’exprime à la fin. On y découvre – après l’introduction de la Résistante Lise London (décédé depuis) – de "jeunes recrues" promues directement au CN (Conseil national). Pour certain.e.s, sans expérience de responsabilité à l’échelon fédéral ou local, ce qui avait déplu à d’autres à l’intérieur du Parti.

Certain.e.s de ces "jeunes recrues" interviennent dans ce documentaire. J’ai suivi leur parcours (en me posant la question « que sont-ils.elles devenu.e.s » depuis Martigues ?). Aude Loumeau-Receptis a quitté le PCF pour le PS quelques années plus tard, Michela Frigiolini s’est tourné vers un engagement exclusivement associatif au mouvement LGBT de Paris, Eugène Henri Moré a rejoint le mouvement de Dupont-Aignan. Seule Isabelle Charpentier est toujours au PCF (élue à Paris) ainsi que Sylvie Jan. Foydé Sylla ancien président de SOS-Racisme – que l’on voit sur le film – ainsi que Roland Castro (architecte et dirigeant du mouvement soixante-huitard « Vive la Révolution ») ont quitté le PCF après la démission de Robert Hue, lequel – tout le monde le sait – roule aujourd’hui pour Macron. Francis Parny, que l’on voit rapidement dans la salle, a quitté le PCF pour la France insoumise. Ces exemples (que je n’ai pas choisi puisqu’ils apparaissent bien dans la séquence) montrent toute la fragilité d’une mutation qui jouait souvent sur de l’affichage de personnalités (comme Frédéric Begbeder) servant à cautionner une image de "neuf".

A quelques semaines du congrès d’Ivry (38e congrès) présenté comme « extraordinaire », cette rétrospective (qu’il faut conceptualiser et contextualiser) n’est pas inintéressante. Je précise que je n’étais pas membre du PCF à cette date bien que déjà communiste, des témoins oculaires pourraient en donner une autre approche. Enfin, je ne suis pas neutre, je suis signataire de « Pour un Manifeste du Parti communiste du XXIe siècle », texte alternatif au congrès (texte 2 si l’on prend la base commune proposée par le CN comme texte 0) qui propose – entre autre – une rectification des choix engagés depuis Martigues. Mais j’apporte ce document et ce commentaire pour lancer le débat entre communistes dans l’écoute fraternelle entre camarades. C’est à ce prix que nous irons de l’avant !

Adresse de l’archive vidéo du 30e congrès commentée dans ce texte : https://www.cinearchives.org/Films-447-648-0-0.html

Vos témoignages

  • Yan 13 octobre 2018 13:16

    Un Camarade délégué à Martigues pour le congrès, nous racontait son étonnement quand des délégués des Yvelines lui ont dit être venus avec une voiture de fonction mise à disposition par… Michel Rocard… Si l’UE n’était qu’une rengaine, ce serait moins grave que ce que nous subissons aujourd’hui et subirons demain…

  • frank 28 août 2018 11:34

    Redevenir visible,sera une tâche impossible pour le PCF,car son moteur,c’est à dire,sa direction groupée autour de PL,ne le veut pas. Plutôt que de promouvoir,le PCF,sa direction préfère vendre son nom,à Hamon,à Mélenchon ou au PS. L’argument essentiel,est le faible score,aux alentours de 1% des inscrits,prévu par les sondages pour une liste PCF aux européennes. Or évidemment après 25% de mu(il)ation/disparition,c’est normal. Mais le prochain congrès est déjà gagné,par les mutants ,grâce..à cet effondrement des résultats électoraux.A quoi ça servira de se présenter aux élections sous une liste PCF,créditée de 1% des inscrits ? Autant faire liste commune avec Hamon,eelv,PS,pour assurer des élus,c.a.d, un confort professionnel à une ou deux personnes de la direction mutée,comme Marie-Pierre Vieu,sortante depuis un an en remplacemment de Mélenchon élu député.. Comment stopper,ces ‘arrivistes de l’appareil’,surtout intéressés par des places dans ce milieu sauvegardé qu’est le salariat au sein du PCF,plutôt que par la visibilité politique du PCF. Comment dire STOP,à ces délires politiciens ? En effet les dirigeants actuels sont anti-militants de base,ce qui les intéresse c’est de ‘cheffer’. Un chef de file,doit’cheffer’,comme disait,Chirac..Lui,n’était pas militant de base,d’un PCF . Au PCF,où,à cause de cette direction mutée,autour de Laurent,les cotisations ont été gaspillées ,en 2017,dans un sondage rémunéré,sur 8 pages,débile(inquisiteur,démobilisateur et dissolvateur de l’esprit militant).. De même,les sommes inouïe versées à cet officine des états unis(National Builder)pour être utilisé par qui ?Mélenchon ?LePollotec ?. Tous ces dirigeants sont insensibles au rayonnement du seul PCF,capricieux,et ne veulent pas rendre des comptes. Où est le respect des militants ? Les cadres salariès du PCF, se comportent comme des Jésuites qui se voilent la face,en constatant que leurs arguties coupées du réel ne fonctionnent pas. Or,ils continueront sans cesses, du moment que leurs salaires tombent,même si le PCF est à 1% des inscrits comme aux élections législatives de 2017. Alors,ils continuent à dissolver le peuple communiste en organisant des Universités à Angers,où tout et n’importe quoi est dit.Du moment qu’il y a encore assez d’argent pour payer les salaires. Ainsi,pas d’illusions,’le poisson est déjà noyé’,puisque que les différents textes ne sont pas communiqués aux militant isolés. Pourtant ils ont été tirés,payés aux imprimeurs. Ils attendent dans la poussière,du siège car ils n’y a aucune volonté de las communiquer après le résultat calamiteux des dernières élections. Bravo,pour la manœuvre,bureaucratique,mais la démocratie militante,qu’en est il ? Pour une préparation d’un congrès du PCF,c’est du jamais vu:INADMISSIBLE,autant qu’INCROYABLE ! Alors,Oui,c’est compréhensible de se dire:BASTA !Que ces salariés du PCF,se démerdent..Nous abandonnons ! Mais,n’est pas ce que cette direction mutée cherche,toute honte bue,avec 1% d’intentions de vote pour une liste aux européennes,dont on sait déjà,qu’elle se disssoudra,dans la liste Hamon,quelques semaines après le congrès de Novembre ? Alors,Oui,y en a MARRE,de ces pratiques méprisantes de la direction mutée,vis à vis de la démocratie militante communiste !

    • A propos du congrès de Martigues 28 août 2018 15:22, par CN46400

      @ frank « Redevenir visible,sera une tâche impossible pour le PCF »

      Par contre, la bourgeoisie, et ses pouvoirs sont éternels…C’est une autre façon de voir la terre plate avec le soleil lui tournant autour. Sauf que, même sans vous, la lutte des classes continue et le capitalisme, comme avant lui le féodalisme, et tout ce qui a précédé, est fait pour être dépassé par une société plus sociale et finalement communiste.

    • A propos du congrès de Martigues 29 août 2018 08:56, par allegre

      Le PC lance sa campagne pour les Européennes avant la discussion du Congrès, sans débats avec toujours les mêmes rengaines sur l’UE. Bel exemple de Démocratie !!!!!

  • Dechamps 25 août 2018 17:54

    A propos de la Libération de Paris 25 août 1944… Réflexion d’un communiste !

    25 août 2018-jour anniversaire de la Libération de Paris. Ce jour là 25 août 1944 , j’avais 3 ans , je ne connaissais pas encore mon père ,et pour cause , communiste il étais dans la Résistance avec des responsabilités dans la Région Ile-de-France, il nous avait mis ma mère mon frère et moi en sureté en Bourgogne dans un tout petit village dans lequel j’ai grandit . Ainsi ,je n’ai fait la connaissance de mon père deux ans plus tard, fin 1946 . J’avais 4 ans. C’est une des raisons , à la fête de l’Huma en 1959 qui mon conduit à mon engagement dans le parti communiste. Mais c’est aussi entre autres une des raisons ont fait que je n’ai (toujours ) pas accepté l’abandon des principes qui ont fait le parti communiste le parti de la Résistance ,des femmes,des travailleurs, des prolétaires ,des ouvriers ,du Peuple, de la jeunesse, de leurs luttes parce que le parti Révolutionnaire . Ce Congrès de Martigues est une verrue qui faut voter il était l’officialisation de l’ allégence au PS , mais aussi une trahison envers la résistance, envers tous les membres du parti qui sont morts dans toute l’ histoire du Parti Communiste et des luttes ouvrières ! Le congrès de Martigues de mars 2000 et se voulait le congrès de la mutation. En fait, ce Congrès officialisait la totale soumission du PCF au parti du réformisme , car la transformation s’était déjà bien engagée avec l’arrivée de R.Hue en 1994 à la tête du parti… Est-ce qu’il faudrait remonter à des décisions antérieures ( programme commun) peut être ! Le prochain congrès devra aussi faire le bilan critique de 1997 avec la participation du PCF à ce gouvernement de collaboration de classe qui aura plus privatisé que les gouvernements antérieurs, et cela sous la signature de ministres… « communistes ».je pense que l’on ne peut pas se passer du bilan de cette période, car c’est de celle-là que découlent toutes les dérives qui suivront, avec notamment la période FdG de Mélenchon et sa complice M.G. Buffet dont elle avait fait connaissance dans son passage au gouvernement . On ne peut oublier que c’est R.Hue qui a modifié à sans débat (!!!) la politique du PCF vis-à-vis de la construction de de l’organisme du capital « l’Union Européenne » Il n’est pas possible de remettre en route une politique de lutte de classe sans liquider la politique de collaboration de classe et de soumission de notre parti , il faudra obligatoirement vider les placards de qui nous enchainent à la remorque des réformistes complice du capitalisme et de l’impérialisme ce qui nous entraînent le dans une chute dont tout le peuple aura du mal à ce sortir Michel Dechamps 04 .

Revenir en haut