Accueil > Internationale > Communiqué de presse du KKE-TKP, à propos de la réunion internationale (…)

Communiqué de presse du KKE-TKP, à propos de la réunion internationale extraordinaire des partis communistes et ouvriers

mardi 2 août 2022

Il nous parait utile de publier ce communiqué des organisateurs du meeting international extraordinaire des partis communistes et ouvriers organisés en décembre 2021 par le KKE et le TKP (IMCWP)

On connait les divergences exprimées entre le parti grec et les partis russes ou chinois, mais après ce congrès extraordinaire de décembre 2021, la conférence marxiste internationale organisée par le parti communiste chinois ce mois de juillet a réuni des partis communistes de 100 pays, dont plusieurs participaient aussi au meeting de décembre, comme le parti de Cuba, d’Afrique du Sud, du Viet-nam.

Le dialogue entre tous les partis communistes est un enjeu essentiel de l’efficacité de leurs actions contre un capitalisme impérialiste en difficulté mais toujours aussi violent et arrogant.

Tout ce qui favorisera un dialogue fraternel et

Communiqué de presse du KKE-TKP, à propos de la réunion internationale extraordinaire des partis communistes et ouvriers

La téléconférence de la Réunion internationale extraordinaire des partis communistes et ouvriers (IMCWP) a eu lieu les 10 et 11 décembre 2021, sous le thème « Les développements économiques, politiques et militaires internationaux. L’expérience de la lutte des partis communistes et ouvriers et des peuples. Solidarité avec Cuba, le peuple palestinien et tous les peuples qui luttent contre les sanctions, les machinations et l’agression impérialiste ». La téléconférence s’est tenue sous la responsabilité conjointe du Parti communiste de Grèce (KKE) et du Parti communiste de Turquie (TKP).

73 Parties de 57 pays de tous les continents ont participé à la téléconférence.

Au cours de la téléconférence, de précieuses expériences ont été échangées concernant la lutte des partis communistes et ouvriers, des mouvements ouvriers et populaires, dans des conditions de pandémie et aussi d’aggravation de la contradiction entre capital et travail, d’intensification de l’exploitation et d’impasses de le mode de production capitaliste historiquement dépassé, qui, entre autres, a un impact dévastateur sur l’environnement.

Des appréciations ont été échangées sur les réalignements dans le cadre des alliances politiques, militaires et économiques et l’émergence de nouvelles. Le rôle de l’OTAN a été fortement dénoncé, ainsi que son expansion dans de nouveaux pays et le déploiement de forces militaires aux frontières avec la Russie, de la Baltique à la mer Noire et au Caucase. Les plans d’une nouvelle effusion de sang en Ukraine, notamment dans la région du Donbass, dans le contexte des contradictions entre l’impérialisme euro-atlantique et la Russie, ont été dénoncés. De nombreux partis ont condamné la poursuite de l’impérialisme euro-atlantique pour utiliser à ses propres fins le régime nationaliste réactionnaire qui a prévalu en Ukraine, qui a persécuté les communistes et a historiquement revendiqué le rôle des fascistes locaux.

L’importance des développements dans la région indo-pacifique a été soulignée, comme en témoigne la formation de nouvelles unions impérialistes telles que AUKUS (Australie, Royaume-Uni, États-Unis) et QUAD (Australie, Inde, Japon, États-Unis), dans un contexte de contradiction entre ces forces et la Chine. Certains orateurs ont souligné que le conflit américano-chinois est un conflit pour la suprématie dans le système capitaliste international.

Plusieurs intervenants ont souligné la multiplication des foyers d’affrontements et de conflits résultant de la politique des puissants États capitalistes qui exacerbe l’agression impérialiste. Ils ont exprimé leur solidarité avec les peuples qui se trouvaient à l’épicentre des plans impérialistes et de la confrontation des classes bourgeoises et des monopoles, comme les peuples de Syrie, de Libye, etc.

Certaines Parties ont souligné que l’intensification de la concurrence entre les groupes monopolistiques constitue la base de l’intensification des contradictions et de la concurrence entre les États capitalistes et leurs alliances.

Il a été souligné que dans ces circonstances, les partis communistes et ouvriers portent la responsabilité d’organiser et de diriger la lutte des travailleurs, d’éclairer la nécessité du socialisme. Il a également été souligné qu’il est nécessaire de renforcer la solidarité internationaliste entre les partis communistes, les organisations ouvrières de classe, les mouvements des paysans pauvres et des ouvriers agricoles et les mouvements populaires en général.

La nécessité a été soulignée de renforcer la solidarité avec le Parti communiste de Cuba, Cuba et son peuple, qui ont acquis l’indépendance, l’égalité, d’importants droits du travail et sociaux, en luttant pour défendre le socialisme et les acquis de la révolution cubaine. Renforcer la condamnation internationale du blocus génocidaire des États-Unis contre Cuba et exiger sa fin. Contribuer à l’opposition résolue des mouvements ouvriers et populaires à toute forme de machination, d’intervention, de coup d’État et de sabotage impérialiste contre Cuba.

Au cours de la téléconférence, qui s’est tenue quelques jours après la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, la solidarité des partis communistes et ouvriers avec leur lutte héroïque pour une Palestine libre et indépendante a été réitérée et l’occupation et les colonies israéliennes en cours ont été dénoncé. De nombreuses Parties ont réaffirmé leur ferme soutien aux justes revendications du peuple palestinien pour la création d’un État palestinien uni et indépendant, avec Jérusalem-Est pour capitale, sur les frontières de 1967, pour le retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers conformément à la décisions pertinentes de l’ONU, et pour la libération immédiate de tous les prisonniers palestiniens et autres prisonniers politiques détenus dans les prisons israéliennes.

Au cours de la téléconférence, des remerciements ont été exprimés au KKE et au TKP. La solidarité s’est également exprimée avec la lutte conjointe des peuples grec et turc contre l’OTAN et les classes bourgeoises des deux pays.

En outre, de nombreux partis ont exprimé leur solidarité avec les luttes des travailleurs pour leurs droits sociaux, politiques et syndicaux, telles que celles qui ont été menées l’année dernière en Inde, au Soudan, dans de nombreux pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie. . Dans le même temps, un nombre important de partis ont critiqué et rejeté les perceptions social-démocrates et opportunistes de la gestion du système capitaliste et ont souligné la nécessité de lutter pour le renversement de la barbarie capitaliste et la construction de la nouvelle société socialiste-communiste.

En amont de 2022, les partis communistes et ouvriers ont adopté un cadre d’actions communes et convergentes qu’ils développeront.


Voir en ligne : traduction deepl du site solidnet

Messages

  • En effet, c’est très intéressant, parce que dans sa déclaration finale, le KKE écrivait :

    ..."La décision du gouvernement russe de reconnaître l’« indépendance » des soi-disant « Républiques populaires »dans le Donbass avant de lancer une intervention militaire russe sous le prétexte d’« autodéfense » de la Russie, de « démilitarisation » et de « défascisation » de l’Ukraine n’a pas été prise dans le but de protéger le peuple de la région ou d’obtenir la paix, mais de promouvoir les intérêts des monopoles russes en territoire ukrainien dans leur compétition acharnée face aux monopoles occidentaux."
    Ou encore :
    "[certains]...partis communistes tentent par erreur de réutiliser les formes du passé, en parlant d’une nouvelle "guerre froide", à la différence qu’à la place de l’URSS contre les États-Unis, ils mettent maintenant la Chine. "

     Le KKE et quelques partis s’étaient livrés à une attaque en règle contre le KPRF et le PCC, en concluant que :
    Dans les rangs du Mouvement communiste international, il ne peut y avoir une "unité" artificielle avec des forces qui remettent en question et révisent les "fondamentaux" du marxisme-léninisme, tels que les principes de la révolution socialiste et de la construction socialiste, au nom du "maintien de ce qui nous unit pour le moment ».

     En France le groupe Solidarité internationale PCF avait monté en épingle ces contradictions en publiant une déclaration de plusieurs partis et groupes déclarant entre autres le 28/02/2022 :
    « La décision du gouvernement russe de reconnaître l’« indépendance » des soi-disant « Républiques populaires »dans le Donbass avant de lancer une intervention militaire russe sous le prétexte d’« autodéfense » de la Russie, de « démilitarisation » et de « défascisation » de l’Ukraine n’a pas été prise dans le but de protéger le peuple de la région ou d’obtenir la paix, mais de promouvoir les intérêts des monopoles russes en territoire ukrainien dans leur compétition acharnée face aux monopoles occidentaux. »
    Et écrivant aussi le 27/06/2022 :
    « le KPRF se place du côté des monopoles russes et chinois dans leur compétition avec les monopoles occidentaux qui ont tous transformé le peuple ukrainien en « punching ball »  »

    Or le compte-rendu ci-dessus dit que :

    "Le rôle de l’OTAN a été fortement dénoncé, ainsi que son expansion dans de nouveaux pays et le déploiement de forces militaires aux frontières avec la Russie, de la Baltique à la mer Noire et au Caucase.
    [...]
    De nombreux partis ont condamné la poursuite de l’impérialisme euro-atlantique pour utiliser à ses propres fins le régime nationaliste réactionnaire qui a prévalu en Ukraine, qui a persécuté les communistes et a historiquement revendiqué le rôle des fascistes locaux."

    Et entre ces deux paragraphes :
    "Les plans d’une nouvelle effusion de sang en Ukraine, notamment dans la région du Donbass, dans le contexte des contradictions entre l’impérialisme euro-atlantique et la Russie, ont été dénoncés. "
    Ainsi que
    "Certains orateurs ont souligné que le conflit américano-chinois est un conflit pour la suprématie dans le système capitaliste international."

    Cela signifie que de nombreux intervenants ont dénoncé l’OTAN et que certains orateurs seulement ont dénoncé une prétendue « lutte inter-impérialiste ».

    A présent, il ressort à l’issue du forum organisé par le PCC que le désir d’unité contre l’hégémonisme US l’emporte très largement dans le mouvement communiste international, et que la théorie néo trotskiste des guerres « inter-impérialistes » défendue par le KKE et par Solidarité Internationale pcf a échoué. Le Mouvement Communiste International soutient très majoritairement le KPRF et le PCC, qui sont le fer de lance du combat contre l’impérialisme.

    Lors du forum mondial des partis communistes, Xi Jinping dit que « le marxisme est une théorie évolutive et ouverte. Ce n’est qu’en s’adaptant à la situation spécifique d’un pays, qu’elle peut s’enraciner dans le pays, et ce n’est qu’en vivant avec le temps, qu’elle peut être pleine de vitalité. »
    Il est erroné d’échafauder des théories abstraites, aveugles aux conditions propres de chaque pays, industrialisé ou pays en développement, impérialiste ou ancienne colonie.
    Il est clair que la question nationale ne peut pas être vue de la même façon à New York, à Moscou ou à Pékin, que les communistes des pays dominés défendent l’intégrité nationale de leur pays, tandis que ceux des métropoles impérialistes combattent les guerres d’agression menées par leur propre pays.
    Ce qui n’a rien à voir avec la théorie du combat « inter-impérialiste » étendue à l’agressé comme à l’agresseur.

    • En effet la Chine communiste et ses dirigeants sont dans la bonne voie pour aller vers la société communiste qui demande plusieurs générations pour être construite dans sa finalité en supprimant les classes et l’argent corrupteur .Un fort développement économique, social et culturelle demande du temps et de la volonté permanente .
      Les communistes du monde entier, au pouvoir ou pas,ont une responsabilité écrasante devant l’histoire de l’humanité . Les conflits guerriers en cours sont une preuve que le capitalisme en crise n’a plus aucune solution pour s’en sortir , et les communistes doivent être à l’offensive partout sur la planète pour abattre tous les pouvoirs bourgeois d’une manière plus ou moins radicale suivant le rapport de force local .
      Le PCF avec ses militants devraient retrouver le chemin de l’internationale communiste afin d’être plus efficace dans la prise de pouvoir en France par le mouvement populaire afin d’en finir avec le pouvoir bourgeois qui mène le pays à la ruine par égoïsme de classe .
      L’Huma n’a pas du tout traité de cette rencontre des 100 partis communistes et de leur décision d’action tous azimuts , c’est absolument regrettable et antirévolutionnaire . Le prochain congrès doit remettre les choses dans le droit chemin en sortant de cette collaboration de classe au parlement et dans les collectivités locales avec la proposition d’un programme révolutionnaire communiste pour mobiliser les masses populaires afin de renverser le capitalisme en France au plus vite . Sans cette proposition nous serons obligés dans le court terme de subir la prise de pouvoir du FN-RN avec toutes les conséquences de guerre civile à prévoir . La bourgeoisie française prépare déjà cette prise de pouvoir pour essayer de se maintenir à la direction du pays d’une manière ou d’une autre ; ses médias tous les jours endoctrinent la population la moins politisée sur l’immigration , la sécurité , l’Ukraine , la russophobie et la chinophobie , justifiant ainsi les thèses fascistes . Les 89 députés fascistes collaborent avec les troupes de Macron sans vergogne en attendant de les avaler tout crus prochainement dans un système électoral tronqué et perfide ou par un coup d’Etat policier et militaire(plus de 60% de ces corps sécuritaires votent fascistes ) .
      Si nous ne réagissons pas nous aurons la guerre civile comme en Ukraine avec l’Otan aidant les fascistes comme dans ce pays sus-nommé ....Interrogeons-nous au plus vite en suivant les déclarations et propositions des 100 partis communistes réunis à l’initiative du PC Chinois ... C’est urgent .............

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document