Conférence Nationale Présidentielle : Intervention de Marie-Christine Burricand

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 80%

La crise économique, sociale, démocratique appelle un candidature du PCF

Faire de la présidentielle , ce verrou de la 5éme république un moment utile pour le mouvement populaire et la transformation sociale, économique, démocratique, c’est notre équation.
Elle ne peut se résoudre sans regagner l’engagement dans le vote et la vie politique des millions de femmes et d’hommes, de jeunes, déçus de la gauche et ses reniements ne se retrouvant plus dans la représentation politique.C’est le premier enjeu d’une candidature communiste que toute caractère amovible affaiblirait.. Par notre expérience et nos propositions, nous sommes à même de nous adresser à ceux-là sans quoi aucun piège ne pourra être déjoué.

La crise économique sociale et démocratique appelle cet effort du PCF.
Le roi est nu, la Covid a révélé les dégâts du capitalisme ; out le capitalisme de la séduction qui promettait opulence et épanouïssement individuel illimité. Nos concitoyens font l’expérience de la pénurie, de la réduction de leur vie sociale, culturelle, familiale.L’ avenir n est plus assuré, les projets incertains.
Des colères quotidiennes devant les difficultés jusqu’aux interrogations quant au sens et à l’avenir de notre société et du monde, c’est bien l’alternative à ce système destructeur qui est posée sans qu’une ou des forces politiques ne parviennent à l’incarner. Une situation dont chacun mesure les potentialités mais aussi les dangers.

Nous avons la volonté d’ouvrir une issue qui ne peut faire l’économie de notre présence et de nos propositions.
Osons cette candidature, pas pour être élu président, mais pour porter notre projet d’une société nouvelle dégagée de l’exploitation et des pouvoirs du capital sur nos vies, avec des propositions fortes pour l’emploi et les salaires, l’industrie les choix et modes de production, l’indépendance énergétique pour en permettre l’accés de tous, la reconstruction et le développement des services publics, des droits nouveaux pour que les salariés puissent décider dans leurs entreprises, comme pour l’ensemble des citoyens de la commune à l’Etat, une France active pour les coopérations internationales, la paix et la solidarité.

Nous partageons tous l’inquiétude de la place prise par l’extrême droite. Ne recommençons pas ce qui n’a marché ni en 2012, ni en 2017. Affaiblissons maintenant sa représentante en entrant en dialogue avec des millions d’abstentionnistes, en les invitant à s’engager dans la vie politique pour porter dans le suffrage universel comme dans l’action des propositions qui leur soient utiles. Dissuadons ceux qui croiraient mettre un coup de pied dans la fourmillère en votant pour le RN en montrant comment l’extrême droite est la meilleure alliée du capital et de Macron.

Travaillons à l’unité populaire en combattant les divisions issues de la fracture sociale et du délitement d’une société malmenée par le capital, soigneusement entretenues et instrumentalisées par le pouvoir.
Pour cela, dégageons des propositions et des actions rassembleuses autour de la santé, de l’école, de la protection sociales, du pouvoir d’achat qui permettent d’identifier les responsables de la situation et redonnent confiance dans l’action collective et politique.

C’est ainsi que nous porterons l’exigence d’une gauche de combat qui ne peut exister sans les propositions communistes. La faiblesse de la gauche est d’abord celle de ses reniements, eux mêmes source de divisions.
Dépasser cette situation exige que nous nous prenions toute notre place dans le débat politique national que sont les présidentielles.

Nous, comme les autres ne pouvons prévoir tout ce qui se passera.Mais en engageant, avec Fabien Roussel, secrétaire national et élu du peuple au parlement, notre parti dans la bataille nous avons la volonté de modifier la situation présente pour la présidentielle et les législatives comme pour l’avenir.
Faisons nous confiance comme nous avons eu confiance dans notre capacité collective à organiser cette conférence dans des conditions inédites.

Brèves Toutes les brèves

Navigation