Intervention de Danielle TRANNOY au conseil national du 30 janvier

, par  Danielle Trannoy , popularité : 74%

Je donne mon accord au sens du rapport introductif qui reprend les urgences, les liens avec les luttes, la gravité de la crise du capitalisme à ce stade de financiarisation et de destructions des outils des production.

Conseil national 30 01 2021 / Intervention / Danielle TRANNOY

Je souhaitais intervenir sur le sens de la résolution qui nous a été soumise.
Il me semble que le titre présenté est réducteur, que le terme « l’alternative » est trop abstrait sur le sens des luttes et des échéances électorales.
J’ai proposé : « Amplifier les mobilisations sociales, construire dans les luttes et les échéances électorales de 2021 et 2022, la (re)conquête des souverainetés, politique, économique, sanitaire, culturelle. »

D’ailleurs, nous trouvons dans le rapport de Fabien Roussel, la nécessité de retrouver notre souveraineté.

Je donne mon accord au sens du rapport introductif qui reprend les urgences, les liens avec les luttes, la gravité de la crise du capitalisme à ce stade de financiarisation et de destructions des outils des production. Toutes ces questions concernent l’organisation de notre société et imposent des ruptures avec le capitalisme et les décisions du et des Gouvernements mais aussi des décisions de l’Union Européenne. Pour construire des perspectives, nous avons besoin de retrouver notre souveraineté populaire.

Par exemple, loin des sondages, nous constatons dans les contacts que nous avons, que « reconquérir notre souveraineté » n’est pas une « erreur » mais correspond bien à l’état de l’opinion qui s’insurge de la casse de nos entreprises, des services publics, de nos dépendances pour diverses productions. Nos propositions sont bien comprises et correspondent à des aspirations légitimes.

Cela exige de notre part, une cohérence de notre ligne stratégique majoritaire refusant l’effacement du PCF, qu’elle soit défendue à chaque étape des élections jusqu’à la présidentielle et les législatives. Ces élections ne sont que des moments mais nous avons besoin d’élus porteurs de propositions révolutionnaires pour un choix de société, de nouveaux modes de production.

Les luttes sont nombreuses cherchant leur élargissement et un débouché politique. Cela renvoie à notre organisation, au travail d’information et de débat de tous les communistes. Ce souci est apparu dans plusieurs interventions. C’est le renforcement de notre Parti qu’il s’agit.

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation