Des drôles de camarades !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 63%

Quand des communistes attaquent des communistes, c’est inacceptable !

Michèle Picard et la section PCF de Vénissieux ont protesté contre le parachutage de Taha Bouhafs par la Fi sur la 14éme circonscription du Rhône, jugeant que ce candidat n’était pas en capacité de rassembler toute la gauche pour différentes raisons qui sont maintenant connues.

Elsa Faucillon et Stéphane Peu, tous deux députés communistes sont venus au secours de Taha Bouhafs qui aurait renoncé du fait d’une campagne raciste à laquelle des voies de gauche se seraient mêlées selon Elsa Faucillon qui emboîte le pas de Mélenchon parlant de" meute". Si des propos racistes inacceptables ont pu être utilisés, ils ne venaient évidemment pas de la gauche, cela s’appelle une accusation gratuite. Et cela n’exonère pas un certain nombre de propos de Taha Bouhafs antérieur à sa venue sur Vénissieux.

Quant à Stéphane Peu, il voulait venir soutenir en personne le candidat de la FI à Vénissieux. Les derniers développements indiquent enfin que c’est suite à une enquête interne autour d’ accusations de violences sexuelles que Taha Bouhafs s’est retiré des élections législatives. En un mot, ces deux là auraient du être plus prudents quant à leurs affirmations et plus solidaires des communistes de Vénissieux !

On frise l’indécence, c’est à la demande entre autres de ces camarades que nous avons signé un accord qui garantit les circonscriptions des sortants et quelques autres ; cet accord a un prix : pas de candidat communiste dans 520 circonscriptions dont celle de Vénissieux, gagnable. Peut être devraient-ils mesurer le sacrifice consenti par beaucoup de communistes pour les protéger et baisser d’un ton, c’est la moindre des choses.

Brèves Toutes les brèves

Navigation