En réponse à Yvan Segré interviewé par Rosa Moussaoui

(Huma du 14 juin 2019)

Lettre ouverte adressée à l’Humanité par notre camarade Mireille Popelin suite à l’interview de Ivan Segré par Rosa Moussaoui.

Enseignante retraitée, militante communiste, féministe et laïque, j’ai lutté pour la loi d’interdiction des signes religieux à l’école publique, et la loi d’interdiction de la burqa. Avec d’autres communistes, mais pas tous hélas, avec le député communiste André Gerin et d’autres militants laïques de partis, syndicats, associations, nous sommes fiers d’avoir gagné cette bataille : la loi a apaisé le climat dans les écoles et rassuré les enseignants qui avaient enfin un cadre législatif pour régler les problèmes créés par l’irruption du voile à l’école.

Plus tard, les extrémistes islamistes ont montré leur vrai visage : ce sont des fascistes qui veulent détruire notre République laïque pour imposer leur loi, la charia en tuant « les juifs, les chrétiens et les mécréants ». Les attentats ont fait des victimes partout dans le monde (ou presque), et ces fascistes continuent d’ailleurs ! Au Mali et ailleurs. Vous savez, sans doute, que les élèves de confession juive sont en danger dans les établissements publics à forte majorité d’élèves de confession arabo-musulmane. C’est pour cette raison qu’ils vont dans des écoles juives.

Les grand-parents immigrés d’origine maghrébine, eux, avaient parfaitement accepté les lois laïques. Mais dans certains quartiers, comme Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne etc., les classes ne sont plus mixtes, elles n’ont que des élèves d’origine immigrée majoritairement musulmane (j’ai été déléguée départementale de l’Éducation Nationale à Vaulx-en-Velin). Ces élèves se retrouvent au collège avec les mêmes classes non-mixtes. Le travail des professeurs est très difficile. Si le voile avait été accepté, on aurait eu les tapis de prières, la nourriture hallal à la cantine, la séparation garçons-filles et quoi encore ?

Vous dites : « il faut que l’enseignement soit laïque », mais les élèves contestent l’enseignement laïque ! Ils contestent l’histoire, les sciences de la vie, leur opposent l’enseignement du Coran !

Comment accepter que l’égalité garçon-fille soit violemment contestée ? Que les filles soient interdites de sport, de piscine avec certificat de complaisance ? D’ailleurs, avec une robe et un foulard, pensez-vous qu’une fille soit à l’aise pour faire du sport ?

« L’aspiration à l’émancipation est la vérité du Moyen Orient » dites-vous. Et bien quand le Moyen Orient adoptera cette valeur universelle, l’égalité homme-femme, et exigera, comme le disait V.Hugo, l’État chez lui, la mosquée chez elle, cette séparation sera vraiment émancipatrice et deviendra la vérité de tous les musulmans ! avec la laïcité dans la constitution… Les mouvements au Maghreb montrent que beaucoup de femmes aspirent à… enlever leur voile ! et réclament l’égalité homme- femme.

Mireille Popelin

Vos témoignages

  • CN46400 27 juin 2019 11:57

    @ tous Le pb n’est pas dans le voile ou le foulard, il est dans la relégation sociale, dans le « guetto » et surtout dans le chômage. Pourquoi n’existait-il pas au temps des bidonvilles en 60-70 ? On pouvait voir des poulets à l’engrais sur les balcons de Meudon la Forêt, mais pas de femmes voilées dans les rues….

  • yann 24 juin 2019 20:29

    J’habite la banlieue depuis 1980, mes enfants ont fait l’école, de la maternelle au bac dans les banlieues populaires de la région parisienne avec une large fraction de la population immigrée. J’ai participé aux parents d’élève, j’y donne des conférences, participe à des débats dans des lieux municipaux mais aussi dans des mosquées ou des églises, j’y ai milité au PCF et je milite toujours dans des associations restées dans la gauche sociale engagée, etc. Et je ne me reconnais absolument pas dans cet article. La loi antifoulard de 2004 (et non pas antivoile ! car le voile couvre le visage et le foulard couvre les cheveux) n’a pas apaisé les sentiments, elle a provoqué au contraire un sentiment de blessure et d’humiliation qui persiste même s’il ne s’entend pas, et qui dépasse largement les milieux portant le foulard ou pratiquant. Il dépasse même les musulmans car des noirs des Antilles ou d’Afrique centrale non musulmans voient qu’à travers l’islam ce sont toutes les populations post-coloniales qu’on vise. Par ailleurs, cessons de nous prendre pour le centre du monde, le féminisme en France est arrivé très tardivement et les élites françaises tentent de rattraper comme les autres élites occidentales leur retard en faisant de la surenchère. La musulmane possède ses biens sans avoir à demander l’accord de son mari en propre depuis 1400 ans, la Française a dû attendre les années 1960 pour avoir droit à un chéquier sans l’accord de son époux. Le droit de vote a été accordé aux femmes en Finlande, en Russie, en Pologne, en Albanie, en Turquie, en Egypte avant la France qui ne l’a même pas accordé sous le Front populaire ! Ensuite, avant de parler de charia il faudrait savoir de quoi on parle et savoir que le Code Napoléon c’est ….la charia ! Transcrite en français laïc et apprise par Bonaparte en Egypte chez les professeurs de l’université islamique d’Al Azhar qui enseignaient le droit malekite (droit romain plus éthique islamique). Bien sûr, il y a d’autres charias, car il n’y a pas « une » charia mais des charias, et bien sûr il existe du fanatisme religieux. Mais les dirigeants français se bousculent au diner intégriste du CRIF et non pas devant le CFCM. C’est bien l’intégrisme sioniste que nos dirigeants soutiennent et qui est largement responsable des tensions dans le monde musulman et du renfermement intégriste d’une partie des juifs comme le sont aussi « nos amis » les Saoud ou autres roitelets pour une partie des musulmans …Donc là encore il faut poser la question qui a créé les Etats musulmans les plus obscurantistes ? Les Anglais ont créé les Saoud et le Qatar, et ce sont les USA, avec participation française, qui ont financé, armé et détruit l’Etat musulman jusqu’en 1979 le plus progressiste, l’Afghanistan. En Syrie, ce sont nos enfants que Fabius et Hollande ont laissé partir pour attaquer « Assad qui ne mérite pas de vivre sur terre » alors que, selon lui, il disait alors "Al Qaida (an Nosra) fait du bon boulot en Syrie ». Bref, comment voulez vous qu’un jeune sans perspective d’emploi, élevé en France mais constatant ce bric à brac idéologique et l’hypocrisie politique de nos dirigeants n’y perde pas de temps en temps son …latin ? …Qu’on n’enseigne d’ailleurs plus, comme c’est déjà presque le cas de l’histoire, de la philo et de toute pensée critique passée par la moulinette néolibérale anglo-saxonne. …il y en a qui n’aiment pas les kebabs, mais ils ne disent rien contre les macdo ! Thorez soulignant l’hypocrisie des socialistes qui plus ils parlaient de laïcité pour camoufler leur collaboration de classe, plus ils rennoçaient à la lutte des classes. A l’époque leur combat laïciste visait les immigrés catholiques polonais ou italiens, les religieux juifs et les « Français musulmans » …est-ce si différent aujourd’hui ?

    • En réponse à Yvan Segré interviewé par Rosa Moussaoui 25 juin 2019 10:06, par Alain Rumeau

      Les vérités que rappelle Rosa Moussaoui, dans la seconde moitié de sa réponse sont éclairantes. Elle dit juste. Comment nous sommes arrivés là sinon par l’incurie de nos gouvernants et leur allégeance à la géopolitique etasunienne.

    • En réponse à Yvan Segré interviewé par Rosa Moussaoui 25 juin 2019 16:52, par Mireille Popelin

      Et voilà les débats de 2003 qui reviennent ! je fais un retour en arrière : je vois les salles pleines, et ces filles d’origine immigrée, superbes, cheveux au vent , de « Ni putes ni soumises » . Elles affrontaient avec courage ces « barbus » vociférant qui les insultaient. Ces filles, elles , avaient compris ce qu’était le « petit bout de tissu » , qui se transformait assez souvent ( Beaucoup en Seine Saint Denis ) en voile intégral ? Je remarque que ce militantisme de Yann jusque dans les mosquées« n’a pas eu des effets bénéfiques. Les fondamentalistes islamistes ne sont nullement pour que les »poires" se partagent , ils sont anticommunistes ! J’ai l’impression assez dérangeante que depuis 2003, il ne s’est rien passé. Il n’y a pas eu d’attentats, Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice, je ne peux les citer tous ont-ils bien eu lieu ? Ils continuent d’ailleurs. Moi, j’ai milité CONTRE ces salafistes qui imposent leurs régles dans certains quartiers plus que l’école publique hélas ! Avec des enseignants qui subissaient des pressions, et ont été soulagés d’avoir cette loi, ils me l’ont dit ! Je ne suis pas théologienne, mais je fais partie de ceux qui ont vu arriver le problème, ont lutté pour essayer de préserver l’école publique et laïque .J’ai aussi beaucoup lu, étudié sur ce sujet. Ce sont des « gauchistes » qui ont , avec l’aide d’un syndicat !! permis à Ramadan de venir prêcher à la Bourse du Travail à Lyon ! A notre grande honte, quelques enseignants laïques venus pour voir et écouter, abasourdis ce « révolutionnaire » ?? C’est ainsi que le présentait Attac ! et ce syndicat que je ne nommerai pas, j’ai honte pour lui. Honte. Oh oui honte que je n’oublierai jamais. Oui les fondamentalistes, il y en a dans toutes les religions, cathos, protestants, juifs etc ils sont à combattre . Ils nuisent au combat que nous menons, communistes, progressistes, contre le capitalisme. Voyez-vous, j’ai beaucoup lutté contre ces fondamentalistes, j’ai été menacée et de retrouver toutes ces controverses me lasse . je maintiens mon article en totalité. ET je vais arrêter là .

    • Je ne pense pas seulement aux débats de 2003, mais camarade Mireille, je suis en total accord avec toi. Ceux qui, comme Yann, tentent de défendre une religion en en incriminant d’autres ont tout faux. D’abord, une chose, il n’existe pas de religion monothéiste à vocation universelle opprimée, toutes sont oppressantes. L’islam comme les autres est à combattre. Et ce d’autant plus que, depuis la fine de l’URSS et même avant (Wojtyla et l’Afghanistan), le principal moyen de reconquête et d’oppression idéologique qu’ont utilisé les impérialistes, c’est la religion. D’ailleurs, internationalement, des Frères Musulmans au Tea Party en passant par les diverses sectes bouddhistes, les évangélistes d’AMSUD et Ennahda, le fascisme du XXIe siècle est religieux. Je suis arrivé comme animateur au début des années 90 dans une banlieue de l’ouest parisien. A l’époque, il n’y avait aucun signe religieux visible : on fêtait l’Aïd el Kébir ensemble entre prolétaires, quelle que soit leur origine ethnique, seule fête d’ailleurs présente, avec du vin et même du cochon. Aujourd’hui, les amis de mes fils viennent manger clandestinement chez moi pendant le mois du ramadan, tellement la pression est forte. Quelle avancée !!! Ensuite, le voile est une saloperie qui soumet les femmes, qui les réduit à la portion congrue et l’islam, comme les deux autres religions du livre, théorise l’idée, au minimum, que la femme n’est pas l’égale de l’homme. La religion est toujours l’opium du peuple. Le rôle des communistes est d’en finir avec ces fétichismes, de proclamer une laïcité qui soit une athéisme militant. Nous avons aujourd’hui toutes les réponses aux questions que se posaient les hommes il y a 10 000 ans quand ils ont inventé les religions. L’islamophobie n’existe pas, c’est un concept inventé par l’idéologie dominante. Quand on voit les images de l’affaire du burkini il y a quelques années, on entend les gens dire : « Rentrez chez vous ! ». Ce n’est pas de l’islamophobie, c’est le bon vieux racisme déguisé d’un nouvel oripeau. Et cet oripeau plaît autant aux acteurs qu’aux soi-disant victimes. Alors, combattons sans relâche ces gens, aussi parce qu’ils ont sur les mains le sang de communistes, en Afghanistan, en Algérie, en Syrie et même en Chine. Une vision marxiste léniniste de la question ne peut correspondre à ce que disent, ni Rosa Moussaoui, ni son invité.

  • Jacques Cros 24 juin 2019 18:41

    J’ai été enseignant ma vie durant. J’ai cessé mon activité professionnelle en mars 2000. J’ai subi ce qu’en termes châtiés on appelle des incivilités. Elles provenaient aussi bien des Européens que des Maghrébins. J’avais très peu de Maghrébins dans mes classes. Je n’ai jamais été confronté à ce que décrit Mireille Popelin. Certes j’aurais mal vécu une élève venant en classe avec un tchador mais cela ne s’est pas produit. J’ai des attaches familiales au Pont-de-Montvert. C’est mà qu’a débuté en 1702, avec l’exécution de l’abbé du Chayla, la guerre des Camisards. Elle était consécutive à la Révocation de l’Edit de Nantes qui interdisait aux Protestant la pratique de leur foi. La R2volution française a accordé la liberté de conscience à chaque citoyen français. La charia, la condition de la femme… Oui on peut les condamner mais ne ne jetons pas l’enfant avec l’eau du bain et ne mettons pas sur le compte de l’islam des conceptions qui relèvent comme en Arabie saoudite d’absence de démocratie Je n’ai pas de sentiment religieux, ceci étant je ne considère pas que le monde se divise entre ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas mais entre les poires et ceux qui les sucent.

Revenir en haut