Et puis Fidel est arrivé

, par  lepcf.fr , popularité : 91%

Bien sûr, Fidel Castro a aussi été chanté. La chanson incontournable est celle de Carlos Puebla, "Y en eso llegó Fidel" (Et puis Fidel est arrivé). Après le décès de notre camarade Fidel Castro, nombreux sont ceux qui diffusent une version originale de cette chanson. En voici deux autres versions, dont les arrangements sont plus travaillés...

Version des Cubaniando :

Et dans leurs maisons luxueuses, ils voulaient continuer à tout prendre pour eux, en faisant souffrir le peuple,
Et continuer avec cruauté à conspirer contre le peuple et à l’exploiter…
Et puis, Fidel est arrivé !
Le jeu était terminé, le Commandant arriva et les stoppa.

Et ils voulaient continuer à dévorer la terre encore et encore, sans se douter que dans la Sierra s’enflammait l’avenir
Et continuer avec cruauté à faire de Cuba un tripot…
Et puis, Fidel est arrivé !
Le jeu était terminé, le Commandant arriva et les stoppa.

Et ils voulaient continuer à raconter que des bandits vicieux dévastaient le pays
Et continuer avec cruauté à et avec l’infamie comme bouclier à insulter les barbudos…
Et puis, Fidel est arrivé !
Le jeu était terminé, le Commandant arriva et les stoppa.

Et ils voulaient continuer à se prétendre démocrates, et les gens mouraient dans leur misère
Et continuer avec cruauté et avec le vol comme règle, à laisser faire...
Et puis, Fidel est arrivé !
Le jeu était terminé, le Commandant arriva et les stoppa

Version de Chico Che (avec cette citation de Fidel Castro en exergue : "Ni los muertos pueden descansar en paz en un pais oprimido", "Aucun mort ne peut reposer en paix dans un pays opprimé") :

Et pour finir : Que Viva Fidel !

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation