André GERIN reprend à son compte la lutte contre… l’immigration !

Dans un courrier à Pierre Laurent en date du 9 mars intitulé « Front National : nos renoncements », André Gerin reprend à son compte la lutte contre… l’immigration !

La thèse centrale d’André est que « la direction du parti communiste a sa part de responsabilités dans la place et le rôle pris par le Front national dans le paysage politique ».

Cela est tout à fait exact, encore faut-il préciser de quelle manière.

A Gerin : « Que répondons-nous à la question de l’immigration, alors que nous continuons de façon irresponsable de revendiquer la régularisation des sans-papiers, au lieu de faire des propositions courageuses ? Oui, il faut limiter l’immigration y-compris régulière avec une attention vigilante sur l’immigration irrégulière, tous les trafics nauséabonds et les trafiquants sans scrupules. »

Ses propositions (par ailleurs positives) sur le codéveloppement, la fermeture des centres de rétentions ou encore sur le respect du droit d’asile ne changent rien : pour lui, il faudrait limiter l’immigration, « y compris régulière »… On croit rêver.

Les incantations sur Marx sont bien illusoires par rapport au choc des propositions. On cherchera d’ailleurs en vain dans Marx une quelconque justification de ce qu’il faut bien qualifier de discours dénote une hostilité irrationnelle à l’égard des étrangers en France.

Pour André Gerin, être courageux, pour combattre le FN, consisterait donc à reprendre à son compte son mot d’ordre… Très très décevant, et je pèse mes mots.

Je pense qu’il faut garder de cette lettre d’André que « c’est la rupture avec le capitalisme qui devient vitale pour que la France retrouve sa souveraineté monétaire, économique et son indépendance nationale ».

Le débat est ouvert. Selon moi, pour s’opposer au FN sur l’immigration, le PCF doit proposer, même si ce n’est pas facile d’expliquer cela aux gens :

  • Fin de la chasse aux immigrés,
  • Fin des discriminations à l’embauche en vertu de la nationalité,
  • Abrogation des lois Pasqua, Chevènement et Sarkozy (depuis 2002),
  • Régularisation de tous les travailleurs immigrés présents sur le sol français, démantèlement des filières d’immigration clandestine, avec la nationalisation sans indemnités des entreprises exploitant la main-d’œuvre clandestine,
  • Facilitation de l’accès à la nationalité française pour ceux qui le souhaitent.
  • Reconnaissance de la citoyenneté pour les étrangers, comme l’ont fait avant nous nos ancêtres révolutionnaires communards.

Gautier WEINMANN

J’ai conscience que ces propositions ne sont pas « expliquées » d’un point de vue marxiste, ce que je compte faire tout prochainement.

Vos témoignages

  • Oui, il faut parler de l’immigration ! 28 mars 2011 14:32, par Mireille Popelin

    Oui , il faut parler de l’immigration !

    Moi aussi, je pense que le parti communiste a sa part dans la place et le rôle du Front national . L’article de Gautier Weinmann est …la démonstration de cette responsabilité. Et je suis communiste, et j’étudie encore ( mais a-t-on jamais fini ? ) Karl Marx avec des professeurs qui l’ont étudié toute leur vie et ont partagé leur savoir par l’éducation populaire. Oui, il faut limiter l’immigration et ne plus revendiquer « la régularisation de tous les sans-papiers ». En ce moment, à Lampedusa, la population a doublé, les réfugiés arrivent tous les jours de Tunisie, de Libye, mais nos journaux n’en parlent pas. Un formidable mouvement de libération soulève tous les pays arabes, l’Occident qui en a peur, tente de l’arrêter par cette guerre contre la Libye, soi-disant pour aider les insurgés…Mais où est donc le PCF, pourquoi n’organise-t-il pas une riposte contre cette guerre ? Pour ne pas fâcher Mélenchon, qui a voté pour ? Oui, je pense qu’il faut organiser un débat sur l’immigration, régulière et illégale. Il faudra lutter pour :

    • la relocalisation des emplois, la réindustrialisation de notre pays
    • lutter contre le chômage
    • donner une formation et un travail à tous les jeunes qui « tiennent les murs » dans nos cités, tout comme en Algérie et dans tous les pays du Maghreb
    • reprendre la lutte contre l’austérité ( pacte européen ) comme les Anglais , demander une augmentation des salaires
    • lutter contre les intégristes qui ont travaillé à séparer ( et réussi ? ) la communauté musulmane de la communauté nationale
    • démanteler les trafics, les filières d’immigration clandestine. Arrêter les caïds, les trafiquants qui pourrissent les cités.

    Oui, il faudra que les communistes aient le courage de voir « ces territoires perdus de la République » !

    Voir la réalité de ces territoires perdus de la République où des salariés, retraités pauvres d’origine non-immigrée s’entendent dire, je cite, avec la syntaxe : « C’est nous qu’on commande, t’es plus chez toi ici ! » Il faudra que les communistes aient le courage de voir, mais surtout de dire cette réalité-là. Il y a aussi ces groupes de rap qui, avec leurs « créations » contribuent, avec les intégristes, à chanter ou prêcher la HAINE. Voulez-vous quelques exemples , Bien que j’aie honte de citer ces horreurs ( mais ça aussi, c’est dire la vérité) Extrait de meurtre légal ( Lunatic) " Qui vote pour la paix prépare la guerre Vote pour emmener les porcs à la morgue ( les porcs ce sont les Blancs ) Brûler leur sperme en échantillons Souder leurs chattes «  » Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race On s’est installé ici C’est vous qu’on va mettre dehors« Sans oublier les oeuvres publiées comme » Nique la France« soutenues par » les Indigènes de la République"

    Nous n’avons pas réussi à intégrer ces immigrés, ils sont plus touchés par le chômage, parqués dans des cités et cet échec, on le voit tous les jours, avec une délinquance que la population subit , y compris la population d’origine immigrée.

    Non, André Gerin n’est pas le premier qui dénonce cette réalité-là, que les communistes refusent de voir, refusent de dire ! Il y en d’autres, républicains, associations féministes et laïques, mais il est le seul député communiste qui ose dire cette vérité-là. Alors, celui qui dit la vérité, il doit être exécuté, comme dit Guy Béart dans sa chanson . Haro sur Gerin ! Mais il y a dans ma cellule, une bonne moitié des communistes qui vivent dans ces quartiers et approuvent André Gerin !

    Si le PCF avait eu le courage de parler de ces problèmes, nous n’aurions pas un Front national à 15 % ( et plus ) !

    Seule la vérité est révolutionnaire

    Mireille Popelin section de Villeurbanne

    • Oui, il faut parler de l’immigration ! 29 mars 2011 12:03, par Gautier Weinmann

      Bonjour,

      Merci. Je pense que la question n’est pas de parler - ou non - de l’immigration, mais ce qu’on pense et ce que l’on en dit.

      Par exemple, pense-t-on que c’est en limitant l’immigration que l’on va réduire le chômage ? Pour moi, c’est clairement NON. J’attends les arguments. J’ai exposé les miens.

      Pensez oui, c’est faire, quoiqu’on en pense, le lit de LE PEN. On peut avoir un débat sérieux sur les propositions.

      Quant à l’intégration, comment ne pas voir que c’est le système capitaliste lui-même qui désintègre littéralement les couches populaires, immigrées ou non ? Combien de Français (bien de chez nous) ne savent plus lire, ni écrire, se réfugient dans l’abstention, le repli sur soi, les émissions de TV à la con et la haine de l’autre et des étrangers ?

      Il n’est pas question de faire haro sur André GERIN, mais haro sur les idées anticommunistes qui divisent la classe ouvrière.

    • C’est vraiment l’hôpital qui se fiche de la charité.

      Je compte pour responsable dans la montée du F.N. la compromission scandaleuse de Monsieur Gerin avec les réclamations les plus racistes du gouvernement sarkozy et de ses députés U.M.P. !

      C’est bien l’ex-maire de Venissieux qui a demandé une commission d’enquête parlementaire sur le port en France de la burka ou du niqab. alors que ce phénomène est mineur dans la communauté musulmane, Monsieur Gerin en a fait une croisade, sur laquelle ont surfé Luc Chatel, Copé, Darcos et tutti quanti. Cette question nauséabonde a largement contribué à la stygmatisation des immigrés qui n’en avaient pas besoin, sous le règne d’un président qui avait encore alors son tristement célèbre ministère de l’identité nationale, de la raffle et du drapeau.

      Après cela, vous nous faites la leçon sur la soit-disant compromission du Front de Gauche qui mettrait « un socialiste » à la tête du P.C.F., alors que jamais la radicalisation anticapitaliste ne s’est montrée plus forte qu’avec ce mouvement depuis de nombreuses années.

      A l’époque, cela ne gênait pas Monsieur Gerin d’être adouber par 7 députés socialistes, 43, oui, 43 U.M.P., 2 Nouveau Centre, 3 N.I., et 2 communistes « décomplexés » !

      Alors s’il y a bien quelqu’un qui, moralement, devrait prendre le parti de se taire sur l’immigration, sur la montée du F.N., c’est bien Monsieur Gerin, qui a été un des rouages de l’engrenage de la banalisation du racisme et de la stygmatisation.

      Vous avez mené un beau combat contre les fascistes en tant que maire, mais vous vous êtes égaré en chemin depuis.

Revenir en haut