Guerre mondiale ? Où est le danger ? Contre qui faut-il défendre la paix ?

On sait que la première victime de toute guerre est la vérité. Et comme le chante Guy Béart « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». C’est encore plus vrai pour la guerre. Elle n’impose pas sa loi qu’aux soldats et aux victimes, mais impacte toute vie publique des pays qui sont de près ou de loin engagés dans un conflit. Et la vérité est que la France est engagée en Ukraine, elle-même et à travers sa soumission à l’OTAN.

Les voix en France qui refusent l’escalade guerrière, qui alertent sur ce qui peut pousser à une guerre mondiale, sont écrasées par ce qu’il faut bien appeler une guerre idéologique d’ampleur. Rien ne doit fissurer le discours médiatique dominant sur la Russie qui serait le fauteur de guerre et contre qui il faut se défendre, quitte à ajouter de la guerre à la guerre. Mais comme le disait Fabien Roussel avant le 24 février, on pourra toujours chercher qui a tiré le premier coup de fusil [1], si la guerre s’étend, tous les peuples en seront victimes et on verra alors que les va-t-en guerre sont nombreux, que les raisons officielles de la guerre sont de la communication et que comme toujours, la guerre est la continuation de la concurrence capitaliste, qu’elle trouve sa seule et vraie source dans le partage du monde et de ses ressources.

De ce point de vue, tout communiste devrait avoir un réflexe, ne pas en rester au discours dominant, mais chercher à identifier dans son pays ce qui pousse à la guerre et ce qui peut au contraire défendre la paix. Je ne suis pas expert militaire pour dire ce qui se passe en Ukraine, mais comme les dockers italiens refusant de charger des armes, je peux chercher à savoir ce qui se passe dans mon pays, agir contre les ventes d’armes dont la France est championne, deuxième exportateur mondial en 2021 ! Agir aussi contre tout ce qui pousse à la haine contre un peuple, à la mise en scène médiatique et culturelle et de la guerre.

Peut-on encore dire « vive l’immense culture russe, celle des tsars, celle de l’URSS, celle que partagent russes et ukrainiens, celle de la Russie d’aujourd’hui ? ». Peut-on dire que la russophobie qui se développe dans les médias est un racisme ? celui qui fait qu’on organise un accueil haut de gamme [2] pour des familles chrétiennes et blondes alors même que des milliers de migrants sont enfermés dans des centres, chassés dans des squatts ? que la fondation Abbé Pierre alerte sur un record de SDF en France ?

Il ne suffit pas de parler de la paix, surtout si on le fait dans les valises médiatiques des fauteurs de guerre. Il faut se prononcer clairement. La France agit-elle pour la paix ou pour la guerre ? La vérité est que la France comme l’OTAN agissent pour la guerre depuis des années, que le capitalisme mondialisé prépare la guerre. Les discours violents de Trump exigeant que tous les pays de l’OTAN dépassent 2% du PIB en dépenses militaires sont désormais satisfaits. Et ils ne datent pas de l’entrée de troupes russes en Ukraine ! C’est bien cette recherche mondiale de la domination militaire qui a conduit les USA depuis 20 ans à intervenir dans la vie politique ukrainienne, jusqu’à l’intervention directe dans le renversement du régime en 2014, le soutien aux milices d’extrême-droite, l’armement moderne massif.

La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens, et la guerre économique pour la domination du monde a tourné depuis 20 ans en défaveur des USA et plus généralement de l’occident capitaliste. Si les tendances économiques des 20 dernières années se poursuivent encore 20 ans, le monde alors sera dominé par les puissances du Sud, un monde multipolaire dirigé par des états qui ont certes des conflits et des armées, mais dont aucun n’a l’histoire coloniale de l’occident, et qui cherchent tous d’abord leur propre développement.

C’est la véritable cause de toute guerre depuis des années, la volonté de l’OTAN d’imposer la domination du monde par les USA, la tentative violente d’inverser un mouvement historique ouvert par l’incroyable succès du socialisme chinois, malgré la défaite de l’URSS, et même tirant les leçons de cette défaite.

Alors quels sont les risques d’escalade militaire ? quelles sont les forces dont il faut se méfier ? sur qui faut-il informer, organiser l’intervention militante pour permettre à notre peuple d’agir efficacement pour la paix ?

Il suffit de regarder une carte de la présence militaire US dans le monde pour comprendre qui veut dominer le monde !

Notre peuple, et notamment dans les milieux populaires, n’est pas stupide. Il voit bien la bataille médiatique de diabolisation de Poutine, notamment pour toutes les populations immigrées qui regardent les chaines de télé du monde, qui parlent à leurs familles et amis qui habitent partout sur la planète. Et ils font bien le rapprochement entre le discours de l’OTAN contre Poutine, et celui des années précédentes contre les dirigeants libyens, irakiens, iraniens, serbes ou yemenites. Dès qu’on fait ce rapprochement, on commence à se dire que le danger principal n’est sans doute pas Poutine mais l’OTAN !

Il a une large place populaire pour une intervention communiste dégagée du faux consensus militariste qui domine nos médias. Les communistes devraient s’y engager résolument, notamment en se concentrant sur le rôle de la France, ses actions militaires, et l’impact de la guerre sur la vie sociale, le pouvoir d’achat. Et en relançant la bataille pour l’interdiction des armes nucléaires. Et que personne ne dise « ce n’est pas le moment ». Au contraire, avec l’escalade militaire, il n’y a aucune limite, c’est la logique de la guerre qui pousse toujours aux extrêmes.

Et le premier argument pour faire comprendre la nature de l’affrontement actuel de l’OTAN contre la Russie tient en quelques chiffres sur les dépenses militaires.

  • Le total des dépenses de défense des seuls pays d’Europe appartenant à l’OTAN est en 2021 de 284 milliards US$, plus de trois fois supérieur au budget de défense de la Russie (88 milliards US$). Et le total des dépenses mondiales de l’OTAN dépassent 1000 milliards, la moitié des dépenses militaires mondiales !
  • La France à elle seule représente 11 % des exportations mondiales d’armes en 2017, ce qui en fait le troisième plus grand exportateur d’armes. La France a augmenté ses exportations d’armes de 59 % entre 2012 et 2017. Avec les USA, c’est le pays dont les exportations militaires augmentent le plus depuis 2010 !

Voila le tableau des effectifs et des dépenses militaires des pays qui représentent chacun plus de 1% des dépenses militaires mondiales.

effectifs et dépenses militaires des principaux pays
Pays Actifs Réservistes Autres (milices…) Total Budget militaire (G$US) Part $ monde (%)
États-Unis 1 281 900 860 000 0 2 141 900 716 31,64 %
Chine 2 183 000 510 000 0 2 693 000 224 9,90 %
Russie 850 000 1 250 000 250 000 2 350 000 87,9 3,88 %
Inde 1 362 500 2 100 000 0 3 462 500 57,8 2,55 %
Arabie Saoudite 233 500 25 000 0 258 500 56,7 2,51 %
France 270 746 71 472 103 121 445 339 55 2,43 %
Japon 247 150 56 100 12 250 315 500 50,7 2,24 %
Royaume-Uni 147 400 44 770 0 192 170 48 2,12 %
Allemagne 191 818 144 000 2 180 337 998 46,8 2,07 %
Corée su Sud 625 000 5 202 250 0 5 827 250 43,1 1,90 %
Brésil 334 500 1 340 000 0 1 674 500 29 1,28 %
Italie 182 300 42 700 92 000 317 000 28,9 1,28 %
Iran 600 000 1 350 000 4 000 000 5 950 000 25 1,10 %
Israël 176 500 565 000 8 050 749 550 24,4 1,08 %
Turquie 510 600 378 700 991 500 22,6 1,00 %
OTAN total 3 414 796 2 282 254 405 117 6 186 587 1004,6 44,39 %

La Corée du Nord menace le monde ?

Un petit exemple pour montrer l’importance de se dégager des discours dominants sur le monde. En Corée, où est le danger ? au nord diront ceux qui écoutent les médias dominants, Quand on regarde les chiffres, c’est moins évident !

La Corée du Nord représente seulement 0,17% des dépenses militaires de la planète, en 81e position dans le classement. Elle est beaucoup moins armée que la Corée du Sud qui est elle en 11e position dans le classement à 1,9% des dépenses mondiales, dépensant 42 Milliards en 2021 contre 3,8 pour la Corée du Nord. Mieux encore, le sud peut mobiliser près de 6 millions de soldats et réservistes [3] contre moins de 2 millions pour le Nord. Et sans compter les bases militaires US et les portes-avions US qui ne sont jamais très loin ! Cela ne dit pas grand chose de la nature de ces régimes et des raisons de la guerre ancienne et des tensions actuelles, mais cela invalide l’image d’un grand méchant dangereux au nord qui menacerait le monde. A l’évidence, son premier souci ne peut être que de se défendre…

[1La guerre n’a pas commencé le 24 février. Si à l’évidence, Poutine a engagé l’armée russe le 24 février, il y avait eu bien des affrontement avant, notamment depuis 2014 et la guerre du Donbass…

[2il ne s’agit bien sûr pas de refuser l’accueil aux ukrainiens, mais d’exiger que tous les réfugiés bénéficient des mêmes droits

[3La Corée du Sud représente à elle seule, comme l’Iran 10% des effectifs militaires mobilisables du monde !

Vos témoignages

  • Faut qu’on, y-a-ka, éternel discours. Bien évidemment Biden représente le capitalisme, bien sur l’URSS n’existe plus, c’est clair cette guerre est utilisée pour affaiblir le communisme dans le monde. La Russie d’aujourd’hui est dirigée par Poutine, est-il communiste ?? Les médias français ne font que montrer les horreurs de cette guerre, l’arrivée de millions de réfugiés en Pologne et dans toute l’Europe, sont-ils tous « blonds au yeux bleus » comment comprendre les commentaires ? Pour discuter avec de nombreux amis qui sont sur les réseaux sociaux et regarde également les médias, écoutent les radios etc… ce massacre des populations est insoutenable, le Mouvement pour la Paix se bat contre cette guerre ignoble, Fabien Roussel dénonce Poutine à juste titre, le peuple russe mérite d’être défendu et soutenu, les fasciste ukrainien dénoncés. Mais rien ne peut justifier un tel massacre ni les accords économiques, ni la défense de la Russie, de quelle Russie ? celle de Poutine et consorts, oligarques qui se sont enrichis sur le dos des russes et engraissent le capitalisme en France comme partout dans le monde ! cette société est à vomir, les Français ne sont pas si bêtes que le disent certains commentaires, nous savons faire la différence entre matraquage médiatique et réalité de terrain. Mais rien ne justifie la mort d’enfants, d’innocents de populations entières qui vivent l’exode.

    • Si on part des considération morales à l’époque de l’impérialisme et ses guerres non seulement on ne peut rien comprendre mais plus grave on reste paralysés et on ne peut pas agir dans le sens progressiste, communiste et des intérêts des travailleurs.

      La prêche des curés a toujours servi la réaction. Que les guerres sont terribles, en voilà une lapalissade qui ne mène nulle part.

      Si, à la soumission devant les agressions impérialistes.

      La seule façon de défaire le fascisme en 40 a été une guerre terrible mais il n’y avait pas d’autre moyen.

      Ce sera celle-là la réalité du monde, car l’impérialisme US, le principal responsable de la situation en Ukraine, ne va pas s’arrêter et leur plan de demembrement, soumission et retournement de la Russie n’est qu’une étape dans leur objectif principal qui est la liquidation de la Chine.

      Combattre ces plans avec de bonnes paroles pacifiques c’est comme pisser dans un violon.

      Les temps qui viennent seront marqués par les guerres et les révolutions des peuples contre les guerres et le capitalisme.

      Il y a devant cette réalité deux choix, ou se lamenter et pleurer devant l’inévitable, ou combattre par tous les moyens contre les causes des guerres pour finir avec elles et avec le capitalisme impérialiste qui en est la cause.

      Alors, au lieu de faire de la morale, il faut que les peuples prenennt conscience complète des enjeux et préparent la riposte. En commençant par organiser un vaste mouvement combatif pour la paix et contre le capitalisme et en soutenant tous les pays qui se font aggresser par l’impérialisme US, l’ennemi principal de l’humanité. Le pacifisme libéral bourgeois ce n’est pas du communisme et il est totalement impuissant devant la réalité qui se développe devant nos yeux.

      • Ce sont les peuples qui font l’histoire à condition qu’ils agissent pour renverser les exploiteurs de toutes sortes qui font aussi parti de l’humanité .La guerre est faite par des êtres humains souvent manipulés par une élite au pouvoir , aujourd’hui les capitalistes oligarques, pour garder ou agrandir leurs marchés plus ou moins juteux . Les bourgeoisies anglo-saxonnes et Russes sont en compétition à travers cette guerre en Ukraine et le rapport de force est en train de basculer sur la planète en faveur d’un axe « slave-asiatique »favorable particulièrement à la Chine-Inde , la Russie pouvant en tirer des avantages énormes grâce à ses matières premières abondantes sur son territoire immense .Les Etats-Unis-Canada-Grande bretagne+ Europe occidentale sont en déclin accéléré avec une population vieillisante sans avenir. Alors nous vivons en direct ce changement géopolitique majeur en ce début du 21e siècle . Cela amène beaucoup de drames humains mais c’est la règle de l’histoire humaine depuis des siècles malgré le pacifisme que chaque peuple souhaite mais qu’il ne peut pas réaliser malheureusement à cause du système d’exploitation capitaliste tant qu’il existera …. C’est terrible de dire ça mais c’est logique et sans appel , nous le voyons tous les jours dans les faits divers de toutes sortes , la barbarie est encore de ce monde et nous ne pourrons la supprimer que par l’instauration d’une nouvelle société communiste fraternelle construite pendant des générations ….

  • Les responsables de la situation en Ukraine sont les impérialistes US. Depuis 2014, au moins, ils entrainent et poussent à la guerre des bandes fascistes,les politiciens corrompus et l’armée ukrainienne empoisonée par l’idéologie nationalisteet fasciste.

    L’utilisation de l’Ukraine comme tête de bêlier contre les russes fait partie du plan stratégique des US, maintes fois fait public, pour conserver leur hégémonie mondiale en liquidant toute opposition, soit elle russe, iranienne ou chinoise.

    La Russie grand pays du tiers-mode par sa superficie mais un pays pauvre économiquement, capitaliste mais pas impérialiste dans le sens léniniste-communiste du concept, mène une opération militaire défensive de même nature qu’elle a menée en 1940 contre les fascistes finlandais qui se trouvaient à 50 kilomètres de Léningrad.

    C’est donc le devoir des communistes de soutenir inconditionnellement la Russie contre l’enneme i principalde l’humanité, l’impérialisme US.

    Personne en France a pris cette position politique communiste et internationaliste.

    Ni l’extrême opportunisme dit d’EG, ni Roussel qui s’est distingué par des déclrations pro impérialistes scandaleuses (ainsi que le NPA) ni Mélenchon qui a pris la position opportuniste (comme LO) de se « placer au milieu » qui est un appui indirecte à l’impérialisme aggresseur. Ceci n’est pas nouveau et les mêmes positions on les a trouvé lors des agressions impérialistes ouvertes en Libye, Yougoslavie, Syrie, Afghanistan et ailleurs, celle contre le peuple du Yemen se déroulant en ce moment même.

    Il est temps que la position communiste et internationaliste de soutenir toutes les peuples et gouvernements victimes des agressions impérialistes, n’importe leur dirigeants, n’importe qui a tiré le premier coup, revienne. Autrement, si cette position communiste tarde à revenir, au moins qu’on organise un vaste, populaire, combatif mouvement pour la paix qui s’oppose aux guerres qui vont marquer les année à venir.

    L’impérialisme qui va subir une défaite en Ukraine ne risque pas de s’arrêter et si ne sont pas les peuples qui mettent une camisole de force aux Biden et autres impérialistes, on marche à l’aggravation des guerres et conflits. A chacun de choisir sa voie mais il y a urgence.

  • La guerre en Ukraine ne touchera en rien l’économie russe. Pire les décisions et sanctions contre la Russie vont avoir 3 conséquences majeures : 1° La Russie va être poussée à sortir de sa passivité économique via l’envahissement des majors US (GAFAM, Coca-Cola, Pepsi, IBM, Mac, ATT, Verizon, Sociétés pétrolières) et de leur emprunte culturelle, en créant leurs propres entreprises très souvent publiques et nationalisées avec l’appui de la Chine communiste ce qui est une excellente chose. Et donc la Russie va redevenir socialiste et communiste comme la Chine communiste avec planification, recul définitif des oligarques mafieux et généralisation des entreprises publiques et nationalisées avec forte emprunte de l’Etat dans l’économie comme en Chine communiste. 2) Les économies capitalistes, elles, vont fortement être touchées négativement par la guerre : inflation, perte du marché russe et ukrainien (car la Russie finira par occuper l’Ukraine), Déficit budgétaire, etc…. 3) La Chine communiste va accélérer l’exclusion du dollar comme monnaie étalon, comme de l’Euro d’ailleurs qui apparait de plus en plus comme un appendice du dollar, et va fortement profiter des besoins de la Russie, de l’Ukraine soviétisée, et de toutes les anciennes républiques de l’URSS ce qui va contribuer à la croissance économique en Chine communiste, et son avènement comme première puissance économique de la planète.

    • J’espère que ce que tu viens de décrire se réalisera , car la reconversion de l’équipe Poutine du capitalisme d’Etat au socialisme-communisme type chinois est une option sûrement efficace pour la population Russe. Je sais que Poutine rencontre régulièrement Ziouganov ,le chef du PC russe, et qu’à la Douma les députés dits communistes ont voté l’intervention en Ukraine , ceci explique cela , surtout pour le Donbass où les communistes sont influents et même majoritaires . La position du PC Ukrainien n’est pas connu à l’heure actuelle car je crois qu’il est dans la clandestinité face aux néo-nazis ukrainiens au pouvoir à Kiev et Lvov. Cette guerre très médiatisée dévoile des rapports de forces en recomposition surtout sur le plan économique avec les matières premières comme enjeu principal pour le capitalisme mondialisé. La Russie , après 20 ans de capitalisme dit sauvage , se rend compte que le capitalisme anglo-saxon ne veut pas coopérer intelligemment mais plutôt poursuivre sa domination sans partage en essayant par toutes sortes de moyens d’affaiblir ce pays et même le dépecer s’il le peut .D’autres avant eux ont essayé (Napoléon-l’Allemagne des années 1900 et Hitler) et ils se sont cassés les dents au prix de lourdes pertes en vies humaines . Aujourd’hui la Russie en alliance avec la Chine peut augmenter le niveau de vie de sa population dans le cadre d’une NEP très vivante qui créera les conditions de la société communiste comme en Chine-Vietnam-Cuba …Après cette guerre ukrainienne l’après Poutine devrait se conjuguer vers cet objectif historique majeur … En France nous en sommes encore bien loin avec une influence communiste très réduite à cause des erreurs des années 70 avec ce programme commun dévastateur que nous payons encore fortement aujourd’hui électoralement.L’histoire est faite par les hommes avec leur intelligence plus ou moins visionnaire , les fautes ou erreurs stratégiques freinent le développement historique avec des drames sanglants malheureusement , et cela depuis la préhistoire ….

Revenir en haut