Lettre ouverte à Ian Brossat : à propos de la manif du 10 novembre 2019

, par  Mireille Popelin , popularité : 91%

Un article sur l’Huma du 10 novembre 2020, qui revient sur la manifestation du 10 novembre 2019 « contre l’islamophobie », pour justifier la participation de « quelques personnalités de gauche » à cette marche.

Il faut toujours, quand on est un homme politique, bien connaitre le but de la manifestation, et les organisateurs de la manifestation. Or le terme « islamophobie » est utilisé par tous ceux qui refusent toute critique de l’islam !

Beaucoup de ces personnalités organisatrices ou associations (le CCIF interdit maintenant) appartiennent à des organisations identitaires ou racialistes qui légitiment la non-mixité raciale ! et incitent même les musulmans à refuser les lois de la République, la laïcité.

Ta participation, Yan Brossat, est une erreur politique !

Institutrice en Algérie en 1960, j’ai été plastiquée par l’OAS pour avoir soutenu l’indépendance de l’Algérie.

En 2003, en France, à Villeurbanne, avec d’autres laïques, nous avons bien compris le danger islamiste et lutté pour défendre l’école publique et laïque. Communiste, je n’ai trouvé de soutien qu’à la section de Vénissieux, avec André Gerin, qui a sauvé l’honneur du PCF : il a lutté avec les associations laïques, partis, mouvements contre les signes religieux à l’école publique, pour l’interdiction de la burqa.

J’ai été menacée de mort (je garde les preuves) par ces islamistes.
Le PCF m’a insultée, traitée de raciste et d’islamophobe.
Les islamistes utilisent l’antiracisme, la victimisation pour « mettre à bas notre état de droit » (Ian Brossat, Huma). Avec les « prêcheurs de haine » (expression de André Gerin) ces islamistes ont divisé et même séparé la communauté musulmane. Je sais très bien (je suis communiste) les compromissions des gouvernants avec les pétromonarchies, les conditions de logement des immigrés, la relégation, le manque d’emplois, les bas salaires… Mais est-ce une raison pour accepter les manœuvres de ces islamistes ? Ce sont des fascistes !

Pourquoi ces mêmes « antiracistes » qui luttent contre l’islamophobie n’ont-ils pas organisé une manifestation contre les massacres horribles, racistes, de Charlie Hebdo, du Bataclan, de L’Hypercasher ?

Meurtres commis en criant « Allah ouh Akbar »

Ce même cri poussé par les manifestants « antiracistes » du 10 novembre 2019 !
A ma grand’honte. Je revois le visage triomphant de l’organisateur, bien connu pour être un défenseur de l’islam radical.
Avec le soutien de ces « gauchistes », les islamistes triomphent !

Moi, je suis allée à la manifestation à Bellecour (Lyon) avec les enseignants atterrés, choqués, bouleversés par la mort de Samuel Paty, le prof décapité. La place noire de monde, des pancartes « je suis prof », « je défends la liberté d’expression », « je défends la laïcité ».

Je suis très fière d’avoir lutté contre l’islamisme, défendu l’école publique et laïque jusqu’à l’épuisement.
Je crains hélas que les islamistes aient gagné, avec la lâcheté, les compromissions, des gouvernements et de certains élus. Pour avoir la paix sociale et par électoralisme, ils ont cédé sur cette belle liberté, la laïcité.

Pour en finir avec l’islamophobie :
La laïcité, c’est la liberté de croire ou de ne pas croire, de critiquer toutes les religions, même l’islam, par des écrits, des caricatures. La République doit rester une et indivisible, démocratique, sociale et LAÏQUE.

Mes salutations de communiste laïque

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

Navigation