Municipales et européennes en toute clarté !

, par  Jean-Jacques Karman , popularité : 90%

Intervention de Jean Jacques Karman au Conseil National du 23 janvier 2014.

Au sujet de la controverse, de ces dernières semaines, avec Jean-Luc Mélenchon, pour moi la direction du parti l’a bien cherchée.

Vous avez commis la même erreur qu’en son temps avec un nommé François Mitterrand. Placer implicitement leader du rassemblement, un homme comme Jean-Luc Mélenchon qui a beaucoup de qualités et les défauts d’un François Mitterrand, c’est à coup sûr se placer sous sa tutelle, s’il n’y a pas une autonomie totale de décision du PCF. Surtout, je le rappelle, Jean-Luc Mélenchon est un admirateur sans borne d’un certain François Mitterrand. Ce même Mitterrand qui faisait aussi partie du « panier de crabes » qui a concouru au crime d’État contre le communiste Maurice Audin. Bien sûr, Mélenchon n’est pas responsable de cela, mais l’admiration ne se découpe pas en tranche.

Pour moi le positionnement pour les élections municipales est juste, à condition de l’appliquer en totalité.
 1. Dénoncer en tous cas et totalement la politique d’austérité du capital, de ses serviteurs de droite et sociaux démocrates.
 2. Préserver et gagner le maximum de positions électives pour le PCF, qui ont été historiquement et sont toujours déterminantes pour l’existence du PCF.
 3. Les communistes de chaque ville décident démocratiquement, sans aucune pression dans un sens ou un autre.

Pour Aubervilliers, nous avons appliqué ces critères, réalisé l’unité des communistes et promu une liste de large union à majorité communiste, comprenant le PCF, la Gauche Communiste, le Parti de Gauche, Ensemble, En Avant Aubervilliers, des personnalités, Aubervilliers écologie et le POI. Personnellement j’ai fait 8 campagnes municipales à Aubervilliers comme secrétaire de section ou candidat, jamais nous avons eu une liste aussi jeune et aussi large sans marginaliser le parti. Je rappelle que la division des communistes d’Aubervilliers en 1995 s’était faite contre la volonté du maire de mettre les communistes en minorité.

Aujourd’hui, mon camarade Patrick Le Hyaric, député européen figure sur notre liste, donc l’argument fallacieux de Jean-Luc Mélenchon pour tenter de prendre sa place aux européennes tombe. Je suis personnellement pour la réélection de Patrick Le Hyaric comme député européen.

Par contre, je suis contre l’orientation de refondation de l’Union Européenne qui ne mobilisera pas le peuple et encore moins la classe ouvrière. L’Union Européenne est un organisme créé exclusivement pour servir le capitalisme. Il faut le détruire, défendre la question nationale et créer une union démocratique au service exclusif des peuples qui la constituent. Ce serait une très grave erreur d’employer le mot refonder. Il faut détruire ce monstre !

Nous avons été très clairs sur cette question jusqu’au tournant de 1997, et je viens d’apprendre que ce tournant fut l’objet d’un compromis avec Jospin pour l’entrée de communistes au gouvernement de la gauche plurielle. Camarades, les erreurs, on les paye tôt ou tard.

Pour terminer, bien l’article sur Lénine dans l’Huma. Non, Lénine n’a pas ouvert la porte à Staline.

Jean-Jacques Karman

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation