Non à l’intervention en Libye

Déclaration commune de 60 partis communistes et ouvriers

Les assassins impérialistes menés par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’OTAN dans son ensemble, et cela avec le consentement de l’ONU, ont lancé une nouvelle guerre impérialiste. Cette fois en Libye.

Leurs prétextes prétendument humanitaires sont tout à fait mensongers ! Ils jettent de la poudre aux yeux des peuples ! Leur véritable objectif, ce sont les hydrocarbures en Libye.

Les assassins impérialistes menés par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’OTAN dans son ensemble, et cela avec le consentement de l’ONU, ont lancé une nouvelle guerre impérialiste. Cette fois en Libye.

Leurs prétextes prétendument humanitaires sont tout à fait mensongers ! Ils jettent de la poudre aux yeux des peuples ! Leur véritable objectif, ce sont les hydrocarbures en Libye.

Nous, partis communistes et ouvriers, condamnons l’intervention militaire impérialiste. Le peuple de Libye doit déterminer lui-même son avenir, sans interventions impérialistes étrangères.

Nous appelons les peuples à réagir et à exiger l’arrêt immédiat des bombardements et de l’intervention impérialiste !

  • 1. Parti algérien pour la démocratie et le socialisme, PADS
  • 2. Parti communiste d’Arménie
  • 3. Parti communiste d’Australie
  • 4. Parti communiste d’Azerbaidjan
  • 5. Parti communiste du Bangladesh
  • 6. Parti du travail du Bangladesh
  • 7. Parti du travail de Belgique
  • 8. Parti communiste de Biélorussie
  • 9. Parti communiste brésilien
  • 10. Parti communiste du Brésil
  • 11. Parti communiste de Grande-Bretagne
  • 12. Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne
  • 13. Parti des communistes bulgares
  • 14. Parti communiste du Canada
  • 15. Parti communiste du Chili
  • 16. Parti ouvrier socialiste de Croatie
  • 17. Parti communiste de Bohême-Moravie
  • 18. Parti communiste de Danemark
  • 19. Parti communiste au Danemark
  • 20. Parti communiste d’Estonie
  • 21. Parti communiste de Finlande
  • 22. Parti communiste unifié de Géorgie
  • 23. Parti communiste allemand
  • 24. Parti ouvrier communiste Hongrois
  • 25. Parti communiste de Grèce
  • 26. Parti communiste d’Inde
  • 27. Parti communiste d’Inde [Marxiste]
  • 28. Parti Tudeh d’Iran
  • 29. Parti communiste d’Irlande
  • 30. Parti du travail d’Irlande
  • 31. Parti des communistes italiens
  • 32. Parti de la refondation communiste (Italie)
  • 33. Parti communiste du Kazakhstan
  • 34. Parti socialiste de Lettonie
  • 35. Parti communiste libanais
  • 36. Parti communiste du Luxembourg
  • 37. Parti communiste de Malte
  • 38. Parti communiste du Mexique
  • 39. Parti populaire socialiste du Mexique
  • 40. Nouveau parti communiste des Pays-Bas
  • 41. Parti communiste de Norvège
  • 42. Parti communiste du Pakistan
  • 43. Parti communiste de Pologne
  • 44. Parti communiste du Portugal
  • 45. Parti communiste de la Fédération de Russie
  • 46. Parti communiste ouvrier de Russie – Parti des communistes révolutionnaires
  • 47. UCP- CPSU
  • 48. Parti communiste d’Union soviétique
  • 49. Nouveau parti communiste de Yougoslavie
  • 50. Parti des communistes de Serbie
  • 51. Parti communiste de Slovaquie
  • 52. Parti communiste des peuples d’Espagne
  • 53. Parti communiste du Sri-Lanka
  • 54. Parti communiste syrien
  • 55. Parti communiste de Suède
  • 56. Parti communiste de Turquie
  • 57. Parti du travail de Turquie
  • 58. Parti communiste d’Ukraine
  • 59. Union des communistes d’Ukraine
  • 60. Parti communiste du Vénézuela

Traduction AC pour Solidarité-internationale-PCF

Vos témoignages

  • Communiqué du député Jean-Jacques CANDELIER 23 mars 2011 15:06, par Gautier Weinmann

    Communiqué du député Jean-Jacques CANDELIER du 22 mars :

    Je lis dans la presse qu’il y aurait une nouvelle Union sacrée autour de l’intervention impérialiste en LIBYE.

    Dans son communiqué du 8 mars, le Parti communiste français a été clair et a exprimé « son opposition totale à une intervention militaire en Libye ». Les interventions impérialistes, même sous l’égide de l’ONU, n’en restent pas moins des interventions impérialistes, comme en AFGHANISTAN !

    Il est évident que les frappes militaires en LIBYE n’ont rien à voir avec la protection des populations civiles, mais bien plus avec l’objectif de s’emparer du pétrole.

    Nicolas SARKOZY tente de redorer le blason de l’impérialisme français, après avoir essuyé un échec cinglant en TUNISIE, lui qui voulait à tout prix mater la révolution populaire.

    Il veut reprendre la main, avançant masqué derrière les objectifs de protection des populations civiles. Pourquoi Nicolas SARKOZY n’a-t-il jamais réclamé de « zone d’exclusion aérienne » ou de « frappes ciblées » quand l’armée israélienne massacrait des civils par centaines à GAZA en décembre 2008 et janvier 2009 ? Pourquoi nos dirigeants sont-ils complices du massacre actuel à BAHREIN et au YÉMEN ?

    Non, on ne peut pas compter sur les pyromanes en manque de pétrole pour éteindre les incendies. Les mêmes proposaient, il y a peu, d’armer KADHAFI avec des Rafale…

    Enfin, qui sait que le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale a fait, en 2008, du maintien de l’ordre une compétence de nos forces armées ? De facto, en FRANCE comme en LIBYE, des moyens militaires peuvent parfaitement être utilisés à l’encontre de civils !

    Aider les peuples à se libérer eux-mêmes de leurs oppresseurs, commence, chez nous, par s’occuper du sinistre SARKOZY !

    Oui à l’émancipation des peuples arabes, oui à la révolution populaire, en FRANCE et dans le monde ! Mais l’émancipation des peuples sera l’œuvre des peuples eux-mêmes.

Revenir en haut