Brexit
Royaume-Uni : Les communistes ont appelé les députés à voter pour le projet de loi de retrait de l’UE Rappel concernant la position du PC britannique

, par  lepcf.fr , popularité : 79%

Déclaration du Parti communiste de Grande-Bretagne. Pour le PCB, le "Brexit" est un préalable à une politique de rupture à gauche. C’est ce qu’il a exprimé de nouveau, en particulier en direction du Parti travailliste, à l’occasion d’un des multiples épisodes parlementaires (qui n’a pas abouti) sur le Brexit. On sait d’ailleurs depuis, que le Parti travailliste a perdu les élections, notamment dans le nord de l’Angleterre et dans les Midlands anglais où ses pertes ont été de loin les plus importantes ; ces deux régions très ouvrières, avaient voté massivement pour le Brexit en 2016...

Les communistes appellent à voter pour le projet de loi sur le retrait de l’UE

Le Parti communiste de Grande-Bretagne (PCB) appelle les députés britanniques à soutenir l’adoption rapide du nouveau projet de loi sur le retrait de l’UE, qui doit être voté en seconde instance plus tard aujourd’hui (22 octobre 2019).

« Bien que nous ayons des réserves conséquentes sur certains aspects de la loi proposée, le problème concernant l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’UE doit être réglé afin que le Parti travailliste puisse se lancer dans les élections générales imminentes avec un programme audacieux et radical sur la politique intérieure », a déclaré le secrétaire général du PCB Robert Griffiths.

« L’alternative est une campagne dominée par le Brexit, avec Boris Johnson accusant le Parti travailliste de ne pas respecter sa propre promesse de respecter le vote du peuple en juin 2016 pour quitter l’Union européenne », a-t-il fait valoir.

En particulier, M. Griffiths a mis en garde contre le fait que le Parti travailliste se transforme en un parti anti-Brexit sans équivoque, non seulement déterminé à soutenir un second référendum, mais aussi à faire campagne pour rester dans l’UE à tout prix.

« Si le Labour suit la ligne des membres pro-UE comme Hilary Benn, Emily Thornberry et Tom Watson, nous pourrions assister au spectacle absurde de la direction du parti s’opposant à l’accord du Brexit négocié par leur propre gouvernement travailliste », a-t-il fait remarquer.

Au lieu de cela, le leader du PC a exhorté le Parti travailliste à suivre son programme des élections générales de 2017 pour aider à mettre en œuvre le Brexit, étendre les aides d’État à l’industrie, nationaliser les chemins de fer avec un monopole public, réformer la TVA et les règles de passation des marchés publics, reconstruire les politiques de développement et négocier des accords de commerce équitables avec des économies dynamiques et émergentes au-delà de l’Europe. « Continuer à suivre les règles capitalistes de l’UE de libre marché et d’union douanière rend ces politiques très difficiles, voire impossibles à mettre en œuvre », a insisté M. Griffiths.

Il a ajouté que l’élection d’un gouvernement mené par l’aile gauche du Parti travailliste offrait la meilleure garantie de maintenir et d’améliorer les normes et les droits du travail, des consommateurs et de l’environnement. « L’UE et sa commission, sa cour de justice et sa banque centrale n’ont protégé nulle part la classe ouvrière contre l’austérité, la privatisation et la déréglementation anti-travailleurs. Ils les ont plutôt imposées en Grèce, en Italie, au Portugal, à Chypre, en Espagne et en Irlande, ainsi qu’en les proposant aux gouvernements de Grande-Bretagne et d’ailleurs », a souligné M. Griffiths.

Traduction VS pour "Solidarité internationale PCF - vivelepcf"

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation