Sebastien Jumel trahit le choix des communistes

En Seine-Maritime l’an dernier, comme dans toute la France, les communistes ont longuement discuté de leur stratégie pour l’élection présidentielle, et ils ont voté.

Dans ce département du député Sébastien Jumel, les résultats sont clairs :

  • 885 votants, soit 70,29%
  • 607 pour une candidature communiste, soit 71,5%
  • 692 pour la candidature de Fabien Roussel, soit 82,38%

Et on apprend par un tweet de Sébastien Jumel que non seulement, il ne donnera pas son parrainage de député à Fabien Roussel, mais à Jean-Luc Mélenchon et pire, qu’il participera à sa campagne, intervenant à son meeting de Nantes ce dimanche 16 janvier, contre donc la décision des communistes de son département !

Un responsable politique qui, une fois élu, trahi ainsi ceux qui l’ont désigné pour les représenter, c’est classique et habituel à droite ou au parti socialiste. Ça choque beaucoup les communistes qui n’en avaient pas l’habitude.

Mais il est vrai que pour être réélu député en 2017, Sébastien Jumel avait obtenu l’absence de candidat FI contre lui, ce qui était une exception en France, Jean-Luc Mélenchon ayant fait perdre plusieurs sièges au PCF en présentant des candidats inconnus dans des circonscriptions potentiellement gagnables pour le PCF, parfois même contre l’avis des groupes locaux insoumis.

C’est évidemment ce qui a compté dans la décision de Sébastien Jumel, tout faire pour garder son siège de député, quitte à se mettre en dehors du parti, c’est à dire en fait, faire perdre un député au groupe communiste de l’assemblée.

Cette tactique qui place la personne et ses intérêts personnels au dessus de l’intérêt des communistes et plus généralement des milieux populaires porte un nom, une trahison en pleine bataille.

Sebastien Jumel fait un double bras d’honneur à son parti. D’une part, il ne respecte pas le choix très majoritaire des communistes d’avoir un candidat à la présidentielle. D’autre part, il joue sa carte personnelle contre tous les communistes qui discuteront avec la FI dans leur circonscription. Il prend le risque de se placer dans la dépendance totale de Mélenchon dont chacun connait les dérives quand il s’agit de jouer « la terre brulée ».

Cela appelle une réponse ferme et résolue des communistes.

Vos témoignages

  • Villemarie 22 janvier 2022 20:08

    30 ans de naufrage pour le pcf ,naufrage orchestré, construit par le sieur Mitterrand aidé par , le PS et entre autres , R Hue, M.G.Buffet P Laurent, puis JLMélenchon pour achever le travail. A l’intérieur du pcf , à l’image de R.Hue, des éléments, seulement préoccupés de rendement électoral pour eux, elles mêmes , ont fait perdre au parti, son électorat populaire et de nombreux communistes dégoûtés, Congrès de 2O18, le texte proposé par la direction, proposant un rapprochement avec la FI, est relégué et c’est le texte de F.Roussel et A. Chassaigne , refusant le rapprochement qui est voté avec proposition d’une candidature communiste aux présidentielles ; F.Roussel est élu secrétaire national remplaçant P.Laurent. Le 13 mars 21 le comité national confirme par votes le projet et construit le texte préparatoire (…) nous décidons de proposer à notre peuple une candidature communiste ….. ». La Conférence nationale le 10 avril, vote à une bonne majorité le principe d’une candidature communiste, et propose à la majorité des trois quarts Fabien Roussel. Les militants communistes confirment par leur vote les 9 et 10 mai à plus de 80%. Et voilà que le député Sébastien Jumel élu comme communiste, élu au moins par les militants communistes de sa circonscription apporte son soutien ferme au destructeur du PCF ,J.L.Mélenchon,pour les présidentielles Après lecture des commentaires , il n’en est pas à sa première glissade. Il perpétue l’effacement du pcf. Mais il n’est pas seul à zigzaguer. Je suis adhérente de la fédération de Haute-Saône dont une section autoproclame ses candidats qui naviguent dans toute sorte d’espaces de gôche, allant même pour les dernières régionales à s’allier au PS, dont la Présidente PS de Région appelait à voter Macron en 2016 et privatise les TER.

    « À la surprise de beaucoup, direction de la SNCF comprise, la Région Bourgogne-Franche-Comté a choisi d’être la seule en France à ouvrir la totalité de son réseau ,ateliers de maintenance du matériel inclus,à la concurrence. Vote jeudi 27 janvier »,selon l’est républicain du 22 janvier. Mais ils ne nous ont pas dégoûtés… On n’a pas la même boussole.

  • CN46400 20 janvier 2022 09:40

    @jevoteRoussel La boussole des capitalistes est, avant tout, le profit qui fonctionne chez eux comme une addiction. Pour comprendre la réussite de la politique Deng Xiao Ping en Chine, il faut aller visiter, dans les Oc de Lénine, tout ce qui concerne la NEP et le « capitalisme d’état » (T27,32,33,36,42,45). Ensuite, on doit tenir compte de la réalité physique (population-étendue-histoire) de la Chine.

  • Ythier LE SAPIANT 18 janvier 2022 13:16

    Rien de nouveau sous le soleil !

    Après décembre 1920, et la décision majoritaire du Congrès de Tours en faveur de l’adhésion à la III° Internationale, on a déjà connu ce mouvement d’un certain nombres d’élus embourgeoisés, qui ont préféré suivre Léon Blum dans son aventure de reconstitution de la SFIO déshonorée après sa participation au gouvernement de l’Union Sacrée dès le lendemain de l’assassinat de Jaurès en Août 1914.

    Sébastien qui prétendait être le meilleur candidat local face aux $olfériniens, nous produit la preuve, aujourd’hui qu’il n’était que l’otage des réformistes. Par opportunisme électoral, certainement, mais probablement aussi du fait de sa fragilité idéologique. N’oublions pas que toute son "ascension", tant dans l’appareil que sur le plan électif, s’est faite pendant la période mortifère de la mutation Ub’huesque et suivants. Sa formation idéologique , si elle a eu lieu, n’a pas du bénéficier de plus de trois injections de marxisme-léninisme, guère plus efficaces que le vaccin Pfizer.

    Compte tenu de ce fait, il n’est pas inenvisageable que son héritage idéologique familial — anarcho syndicalisme et catholicisme — le conduise logiquement vers la FI, dont les modes de fonctionnement font plus appel à l’émotionnel qu’à l’analyse, sur un fond idéologique hérité de la "nouvelle goôche" de mai 1968, mâtinée du neo libéralisme Mitterrandien, qui a toujours su accueillir en ses rangs les diverses obédiences gauchistes. L’essentiel pour ces gens là étant d’affaiblir un Parti Communiste Français qui — avouons le — a bien contribué lui-même à « scier la branche sur laquelle il était assis » avec le « compromesso stoïco alla Berlinguer » et le 22° Congrès en 1976.

    Jumel n’est donc pas le seul dans ce cas. Évitons de personnaliser le débat. Il prétendait créer un "électrochoc". Il n’a su provoquer qu’un court circuit. Il vérifie tout benoitement la célèbre phrase introductive du "18 Brumaire" de Marx dont on trouvera l’extrait ci-dessous. Ayons conscience que le tournant stratégique décidé par notre 38° Congrès ne peut être mené à bien que dans la douleur et l’analyse critique de nos erreurs tant individuelles que collectives. Marie-George Buffet, Pierre Laurent, Fabien Guillaud-Bataille, Patrick Le Hyaric et quelques autres nous ont montré ce dont ils étaient capables. Et ils ne sont pas les seuls à percer des trous dans la coque en dessous de la ligne de flottaison pendant que les militants de base rament contre la vague libérale, avec Sébastien Roussel à la barre.

    Localement, dans l’Eure, la présence quasi exclusive des thématiques écologistes, du NPA et de la FI sur la page Facebook « L’avenir en partage », se conjugue avec le silence assourdissant de nos organisations locales et départementales. A Évreux, même, les affiches pro Zemmour ne sont plus recouvertes par des affiches des "Jours heureux". Les colonnes Morris de la zone industrielles sont exclusivement occupées par les affiches de la FI, du NPA et de LO … Notre Parti semble localement avoir été touché par une forme grave du Covid 19 … Notre organisation a-t-elle été plongée délibérément en coma artificiel par quelque "docteur Jekyll" dans sa version "Hyde", ou manque-elle simplement d’oxygène ?

  • Ruiz Eric 18 janvier 2022 10:55

    Sébastien JUMEL travaille en sous-marin depuis des mois pour MELENCHON. Lors de la Fête de l’Huma en Normandie (fin novembre 2021), j’ai croisé un élu (maire et conseiller départemental) que JUMEL harcelait pour qu’il donne sa signature à MELENCHON. Et il n’est pas le seul élu dans cette fédération à mener ce petit jeu. Malheureusement pour JUMEL, la section de Dieppe est à fond derrière ROUSSEL : que va t-il se passer aux Législatives ? Pas sûr que tous les militants se rangent derrière JUMEL comme si de rien n’était ! Si JUMEL compte sur les militants dieppois de la France Insoumise pour mener sa campagne, il va vite déchanter. Au final, au-delà de la petite personne JUMEL, c’est la stabilité du parti sur Dieppe qui est en jeu, et, avec, la mairie et même le siège de député de JUMEL. La trahison d’élus, c’est exactement ce qui a amené à l’implosion de puissantes sections du parti autrefois. Espérons que les communistes dieppois sauront surpasser l’épreuve et trouver un porte-parole qui se rappellera qu’on ne changera pas le capitalisme de l’intérieur, seulement en s’appuyant sur des élus, fussent-ils de qualité ! Il est effectivement temps de rappeler à nos candidats que la page HUE est tournée et que la vie du Parti ne tourne plus autour de leur petite personne !

    • Sebastien Jumel trahit le choix des communistes 18 janvier 2022 14:43, par Ythier LE SAPIANT

      Bien vu Éric !

      L’héritage Leroy pèse très lourd dans les deux départements haut-normands Le simple fait de défendre politiquement le vote en faveur de la motion majoritaire avant le dernier Congrès a été assimilé à une « critique insupportable de Pierre Laurent ». Cela conduisit l’audacieux critique à se faire interdire par « le couple infernal » : • de prendre la parole devant la Section de Vernon, • se faire écarter en loucedé du Conseil départemental. On comprend très vite que les apparatchiks faux-culs locaux n’ont pas encore digéré ce qu’ils vivent comme « leur défaite » au dernier Congrès. Ceci explique la léthargie apparente de nos organisations dans l’Eure. A Évreux, la dérive opportuniste avait commencé sous « l’ère » Roland Plaisance, qui fut lui aussi, au demeurant, un « bon maire », [ entouré d’une bonne équipe ], mais … • dont la veuve a soutenu en 2020 le maire de droite au titre du renvoi d’ascenseur pour avoir donné à la nouvelle bibliothèque le nom de feu son mari. • dont l’un au moins des fils a fait campagne pour la FI, aux municipales de 2020. • Sachant de toutes façons que le Parti est dans un tel état de déliquescence, que la "direction" départementale n’a pas su trouver d’autre option que servir de roue de secours au secrétaire départemental. d’un PS sur lequel LRM a pris une option en récupérant le soutien de nombreux ex-zélus…
      Bravo pour ton initiative de relance de la Section de Gaillon !

  • CN46400 18 janvier 2022 09:04

    Fabien Roussel conduit une super campagne qui, je le reconnais, me surprend agréablement. Je me permet juste un un conseil concernant la Chine, son parti communiste et la politique du gouvernement chinois. 1-Si les capitalistes occidentaux ont délocalisé l’industrie en Chine, c’est, bien sûr, parce qu’ils y trouvent des profits sur le coût du travail et aussi de plus en plus sur des effets d’échelle, parce qu’ils vendent de plus en plus en Chine, au fur et à mesure que le niveau de vie des chinois s’élève.l 2- La Chine intervient-elle dans les affaires intérieures d’autres états ? 3- Le parti communiste français peut condamner les exactions prouvées dans des pays étrangers, mais n’intervient pas dans la politique de ces états ! 4- Les USA doivent être critiqué sur la base de ces principes, et la sortie de l’OTAN réclamée en permanence !

  • DOMINIQUE BARZASI 18 janvier 2022 06:26

    Ce n’est pas nouveau : les opportunistes, les élus qui trahissent qui se gavent et ne reversent pas leurs indemnités… bien sûr on a parfois envie de les exclure comme au temps de Marchais ! Nous connaissons tous des élus communistes opportunistes, Jumel est une honte, un traître il faut le dire haut et fort et la direction nationale devrait s’exprimer auprès de ce triste individu.

  • Pascal Brula 17 janvier 2022 18:35

    "Sébastien Jumel avait obtenu l’absence de candidat FI contre lui, ce qui était une exception en France" Pas tout-à-fait, il y avait aussi MG Buffet qui avait été épargnée par LFI ; il faut dire que c’est elle, cette anticommuniste, qui a mis Mélenchon dans les pattes du PCF. A l’époque, elle lui avait fait faire le tour de la plupart des fédérations, avant d’en faire le candidat du PCF… Je ne pense pas qu’elle signe pour Mélenchon, car elle a toujours avancé masquée, et car elle a été secrétaire générale du PCF, mais on ne sait jamais. Et il y a aussi Stéphane Peu, membre du groupe à l’Assemblée, mais dont on ne sait s’il est à LFI ou au PCF ; cela ne m’étonnerait pas que lui aussi signe pour Mélenchon.

  • Gilles Mercier 17 janvier 2022 16:41

    Ce n’est pas un accident ! C’est la logique d’une politique opportuniste menée depuis des décennies. Les élus ne sont plus sous le contrôle du Parti depuis longtemps. Cela avait commencé quelque temps bien avant la Direction de R Hue avec notamment G Viens à Orly et R Jarry au Mans. Jumel ne peut plus être membre d’un Parti quand il se met au service d’un de ses adversaires. Il y a toujours le problème politique du journal L’Humanité qui n’est plus l’organe du Parti, mais celui de la social démocratie. Il est difficile de faire campagne quand on n’a pas un organe national de presse qui met en avant les propositions du candidat du parti.

    • Sebastien Jumel trahit le choix des communistes 18 janvier 2022 16:32, par Bernard Sarton

      La phase de reconstruction du PCF demande du temps et des initiatives politiques de grande envergure sont à l’ordre du jour. A Aubagne ou je milite encore un peu les élus des municipalités précédentes ont préparé la victoire de la droite en 2014, confirmé en 2020 ,par leur politique social-démocrate en ternissant l’idéologie communiste comme d’ailleurs dans d’autres municipalités perdues depuis le programme commun .Cela étant dit l’histoire nous rappelle que les traîtres ne profitent pas longtemps de leur trahison ou duplicité .Le capitalisme corrompt en permanence , nous l’avons vu en URSS par exemple , la France en crise augmente par la force des choses la corruption des élus par le système constitutionnel de la 5e qui a aboli le système proportionnel aux élections depuis 1958 .Les indemnités aussi jouent un rôle pour les élus aux professions peu rémunératrices comme complément de salaire. Le problème c’est que les électeurs ne contrôlent pas leurs élus et aussi qu’ils s’en foutent(70% d’abstention). Alors pour moi le système électoral bourgeois ne permet pas la prise de pouvoir des révolutionnaires purs et sans tâche , la crise économique du capitalisme en s’aggravant permettra peut-être un changement dans l’opinion des exploités complètement tétanisés par la pandémie. L’histoire est faite par des hommes et femmes , bons ou mauvais, et Jumel , apparatchik depuis la jeunesse communiste, ne se voit pas vivre autrement que payé sur fond public assez grassement. C’est triste mais c’est dit« normal » comme dirait Hollande qui vit aussix sur fond public depuis des décennies . Etre révolutionnaire demande des sacrifices mais aujourd’hui dans ce système capitaliste en déclin sommes-nous capables d’assumer une certaine pauvreté au nom de l’idéal communiste ….? Moi avec ma bonne retraite et l’âge je deviens relativement « mou » et je regarde l’affaire Jumel avec beaucoup de distance car la nature de l’homme est si diverse et contradictoire. Relisons Marx avec attention sur ce sujet et même les idéologies religieuses qui promettent l’amour et la fraternité depuis des siècles tout en massacrant sans vergogne encore aujourd’hui …Jumel au pilori ça changera quoi dans le cours de l’histoire ????Aux prochaines élections il verra qu’il s’est trompé !!!

  • CN46400 17 janvier 2022 08:19

    Je viens de voir Roussel sur la 2, super et bravo pour la photo de la famille Roussel qui va clouer le bec aux rigolos qui le trouvent trop « franchouillard »…..

  • Babeuf 16 janvier 2022 21:01

    Je suis curieux de savoir si le sieur Jumel reverse à son parti la part qui est prévue pour un député…..

  • Joël Yan 16 janvier 2022 20:16

    Le PCF en a connu quelques uns de ces opportunistes depuis 1921. Fort heureusement ils sont rares et cette rareté les rend plus voyants. Tellement voyants que leur prix apparaît marqué sur leur front avec un code barre bien visible, quand on les voit à la télé ou ailleurs : ils sont sans scrupules, aussi méprisants que le pouvoir en place pour leurs électeurs, ils participent à la défiance des classes populaires vis à vis des « politiques ».

  • CN46400 16 janvier 2022 18:25

    Mais il est vrai que pour être réélu député en 2017, Sébastien Jumel avait obtenu l’absence de candidat FI contre lui, ce qui était une exception en France, Tout tient dans cette ligne, la trahison est un plat qui se mange froid….

Revenir en haut